Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Fiat Chrysler cède son équipementier Magneti Marelli à Calsonic Kansei pour 6,2 milliards d'euros

Simon Chodorge , ,

Publié le

Le 22 octobre, Fiat Chrysler Automobile a annoncé la cession de son équipementier Magneti Marelli au groupe japonais Calsonic Kansein, détenu par le fonds d'investissement américain KKR. L'opération à hauteur de 6,2 milliards d'euros devrait être bouclée début 2019. Sergio Marchionne, ancien patron du groupe automobile italo-américain, avait initié la scission de cette filiale avant sa mort, en juillet.

Fiat Chrysler cède son équipementier Magneti Marelli à Calsonic Kansei pour 6,2 milliards d'euros
Fiat Chrysler Automobile a annoncé la cession de son équipementier Magneti Marelli au groupe japonais Calsonic Kansein, détenu par le fonds d'investissement américain KKR.
© FCA Group

Le lundi 22 octobre, Fiat Chrysler Automobile (FCA) a annoncé la vente de son équipementier Magneti Marelli au groupe japonais Calsonic Kansei dont la société mère est la fonds d’investissement américain KKR. L’accord prévoit une opération à hauteur de 6,2 milliards d’euros. Elle devrait être bouclée au premier semestre 2019.

“Les entreprises combinées de Calsonic Kansei et Magneti Marelli vont créer le septième plus grand équipementier automobile indépendant au monde sur la base du chiffre d’affaires”, écrit FCA dans un communiqué. La nouvelle entité s'appellera Magneti Marelli CK Holdings et gardera le siège opérationnel de Magneti Marelli à Corbetta (Italie). Son chiffre d’affaires devrait s’élever à 15,2 milliards d’euros et elle sera dirigée par Beda Bolzenius, actuel PDG de Calsonic Kansei. Ermanno Ferrari, PDG de Magneti Marelli, rejoindra quant à lui le conseil d’administration de l’entreprise.

FCA annonce également un accord d’approvisionnement de plusieurs années avec Magneti Marelli CK Holdings pour préserver les activités et les emplois de Magneti Marelli en Italie. Magneti Marelli CK Holdings devrait opérer 200 sites et centres de R&D à travers l’Europe, le Japon, l’Amérique et l’Asie-Pacifique.

Sergio Marchionne, patron décédé de FCA, voulait purifier le portefeuille du groupe

FCA avait donné le coup d'envoi de la scission de sa filiale d'équipements en juillet. Ce faisant, l'administrateur délégué de FCA Sergio Marchionne, décédé fin juillet, entendait "purifier" le portefeuille du groupe automobile italo-américain et débloquer de la valeur chez Magneti Marelli.

Des sources avaient rapporté début mars que des conseillers de FCA avaient d'abord étudié l'option d'une introduction en Bourse avec levée de fonds de Magneti Marelli afin de lever des liquidités et réduire ainsi la dette de la maison mère. Mais cette option a été refusée par la famille Agnelli en raison des faibles valorisations de l'industrie et parce qu'elle ne souhaitait pas non plus voir sa participation dans Magneti Marelli diluée.

Magneti Marelli avait aussi fait figure de cible pour une OPA et a suscité au fil des ans l'intérêt de plusieurs prétendants, industriels ou fonds de capital-investissement. Samsung Electronics a fait une approche sérieuse en 2016 mais les négociations n'ont pas abouti car le sud-coréen n'était intéressé que par certaines activités du groupe, selon d'autres sources.

Simon Chodorge avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle