Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le droit à polluer en Europe acheté par Fiat Chrysler à Tesla s'élèverait à 1,8 milliard d'euros

, , , ,

Publié le , mis à jour le 09/05/2019 À 11H10

[ACTUALISÉ] Pour éviter une amende de l'Union Européenne, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) serait prêt à verser 1,8 milliard d'euros à Tesla. Le constructeur risque dans le cas contraire d'être épinglé pour non-respect de la réglementation sur les émissions polluantes. Il se serait donc entendu avec Tesla pour comptabiliser les voitures électriques de l'entreprise américaine dans son parc, a révélé le 3 mai le Financial Times.

Le droit à polluer en Europe acheté par Fiat Chrysler à Tesla s'élèverait à 1,8 milliard d'euros
Plombé par les SUV Jeep, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) aurait accepté de payer 1,8 milliard d'euros à Tesla.
© Jeep

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) aurait accepté de payer 1,8 milliard d'euros à Tesla pour pouvoir comptabiliser dans son parc les voitures électriques du constructeur américain. FCA veut ainsi éviter de se voir infliger une amende de l'Union Européenne pour non-respect de la réglementation en matière d'émissions polluantes. En avril, une entente à plusieurs centaines de millions d'euros avait été d'abord rapportée par le Financial Times. Mais selon une nouvelle information publiée le 3 mai, FCA serait prêt à payer beaucoup plus : 1,8 milliard d'euros.

Cette mesure permettrait au groupe américano-italien de compenser les émissions de dioxyde de carbone de ses voitures avec celles des véhicules Tesla, en ramenant le chiffre moyen à un niveau autorisé. Le coût pour FCA serait tout de même important : le journal américain rapporte une baisse de 29% dans les bénéfices du constructeur automobile au 1er trimestre. L'argent serait en tout cas bienvenu pour Tesla puisque l'entreprise américaine ne cesse de chercher de nouveaux fonds.

Les constructeurs automobiles autorisés à regrouper leurs émissions

Selon la réglementation de l'UE, les constructeurs automobiles sont autorisés à regrouper leurs émissions en interne, ce qui signifie que Volkswagen peut compenser, par exemple, les émissions de Porsche et d'Audi par celles de Volkswagen, Seat et Skoda.

Plombé par les émissions des supercars Ferrari et des 4x4 Jeep, le constructeur italien a formé un "pool ouvert" avec Tesla le 25 février, ajoute l'article, citant une déclaration à la Commission européenne. Selon le Financial Times, FCA aurait encore besoin de cette entente en 2020 et dans une moindre mesure en 2021. L'entreprise prévoit en effet de déployer ses propres véhicules propres en 2021.

Tesla n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire. Fiat Chrysler n'a pas précisé le montant qu'il verserait, mais a indiqué qu'il "optimiserait les options de conformité proposées par la réglementation".

Avec Reuters (Kanishka Singh et Mekhla Rainapour à Bangalore; Catherine Mallebay-Vacquyer pour le service français, édité par Eric Faye)

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle