International

Fiat-Chrysler accuse General Motors de vouloir perturber son projet de fusion avec PSA

, , , ,

Publié le , mis à jour le 21/11/2019 À 07H13

Passe d'armes entre General Motors et Fiat-Chrysler Automobiles (FCA). Accusé de corruption par GM, FCA a reproché à son rival américain de vouloir perturber le projet de fusion avec le groupe français PSA.

Fiat-Chrysler accuse General Motors de vouloir perturber son projet de fusion avec PSA
General Motors accuse FCA de corruption lors de ses négociations avec le syndicat UAW (United Auto Workers). /Photo prise le 30 octobre 2019/REUTERS/Arnd Wiegmann
© ARND WIEGMANN

Fiat-Chrysler Automobiles (FCA) dénonce la plainte déposée à son encontre par General Motors (GM). Mercredi 20 novembre, le constructeur italo-américain s'est dit "très surpris" de cette procédure. Selon FCA, il s'agit d'une manoeuvre dont le but pourrait être de parasiter son projet fusion avec PSA.

General Motors accuse FCA de corruption

General Motors a porté plainte aux États-Unis pour racket de la part de son rival. Le groupe américain accuse FCA de corruption lors de ses négociations avec le syndicat UAW (United Auto Workers), afin d'obtenir des avantages par rapport à son concurrent sur les salaires et les conditions de travail.

GM a promis de réclamer des "dommages substantiels" dans cette affaire, qui découle d'une enquête fédérale en cours sur l'UAW et FCA. Les hauts dirigeants du puissant syndicat automobile sont soupçonnés d'avoir détourné des fonds.

Mercredi 20 novembre, le président du syndicat, Gary Jones, a démissionné alors qu'il est accusé d'avoir détourné 1,5 million de dollars des caisses de l'organisation. Ce départ intervient alors qu'une grève de six semaines pilotée par l'UAW s'est terminée en octobre chez General Motors, soit le plus long mouvement social traversé par le constructeur automobile depuis 50 ans.

"Perturber le projet de fusion avec PSA"

"Nous sommes très surpris par cette plainte, à la fois du fait de son contenu et du moment choisi, a réagi FCA dans un communiqué. Nous ne pouvons qu'imaginer qu'il s'agit de perturber le projet de fusion avec PSA ainsi que nos négociations avec le syndicat UAW."

S'il aboutit, le rapprochement entre Fiat-Chrysler et PSA, annoncé fin octobre, débouchera sur la naissance du quatrième groupe automobile mondial. Lundi 18 novembre, les élus syndicaux du groupe français se sont montrés favorables au projet.

Craig Glidden, avocat de GM, a déclaré que cette plainte n'avait rien à voir avec le projet de fusion entre FCA et PSA. GM ne compte pas déposer de plainte contre l'UAW, a-t-il précisé.

Avec Reuters (Nick Carey, version française Simon Carraud, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte