Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Fiat Chrysler abandonnerait le diesel d’ici 2022 pour ses véhicules de tourisme

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Vu sur le web Les différentes marques (Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Fiat, Jeep, Maserati, Ram) du groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) abandonneront le diesel pour leurs véhicules de tourisme d’ici 2022, révèle le Financial Times (FT). Une décision motivée par un effondrement des ventes de diesel et l’augmentation des coûts engendrée par le dieselgate. D'autres constructeurs empruntent la même voie.

Fiat Chrysler abandonnerait le diesel d’ici 2022 pour ses véhicules de tourisme
Selon le Financial Times, le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) abandonnerait le diesel d'ici 2022 pour l'ensemble des véhicules de tourisme de ses marques (Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Fiat, Jeep, Maserati, Ram)
© FCA Group

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) va supprimer les motorisations diesel de l’ensemble de ses gammes de véhicules de tourisme d’ici 2022, a révélé le Financial Times (FT) dimanche 25 février. La décision du constructeur italo-américain serait motivée par l’effondrement de la demande et l’augmentation des coûts engendrés par le scandale du dieselgate.

Selon une source du FT, FCA dévoilera, le 1er juin, un plan sur quatre ans visant à faire disparaître le diesel chez les différentes marques du groupe (Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Fiat, Jeep, Maserati, Ram). FCA continuerait toutefois à proposer des motorisations diesel pour les véhicules utilitaires des différentes marques. Contacté par FT, Fiat Chrysler s’est refusé à tout commentaire.

Par ce choix, le constructeur italo-américain se conformerait à la tendance du secteur. En effet, l’ensemble de la filière empêtrée dans le dieselgate, tend à réduire drastiquement la proportion de véhicules dielsel. A titre d’exemple, le plan stratégie de Renault, "Drive the future", présenté par Carlos Ghosn en octobre 2017, prévoit que l’offre diesel sera réduite de 50% d'ici 2022 dans les moteurs à combustion interne. Une seule famille de moteurs utilisant le gazole sera produite à terme chez le constructeur français. En parallèle, de nombreux constructeurs multiplient les projets de véhicules électriques. Peugeot, connu pour être le champion hexagonal du diesel, va accélérer le développement de voitures sans gazole. Parmi les 26 nouveaux modèles prévus d’ici 2021, sept seront hybrides essence rechargeables et quatre 100% électriques.

Moins de 50% d’immatriculations en Europe

Le désengagement du diesel est porté par un désamour du marché. En Europe, les voitures diesel ont représenté moins de la moitié des immatriculations de véhicules au premier semestre de l’année 2017 selon les chiffres de l’Association des constructeurs européens automobiles (ACEA). En France les données du Comité des constructeurs français (CCFA) indiquent que la part diesel est tombée à 41% en janvier 2018 contre 50% un an plus tôt.

Les constructeurs sont également pressés par la multiplication d’annonces en Europe mais aussi aux Etats-Unis ou en Chine visant l’instauration d’objectifs contraignants voir l’arrêt de la commercialisation de véhicules diesel. En France, le "plan climat" présenté par le ministre de l'Ecologie, Nicolas, Hulot, en juillet 2017, prévoit la fin de la vente de véhicules thermiques en 2040.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle