François de Rugy confirme l’échéance de 2035 pour une part de 50% d’électricité d’origine nucléaire

Invité du Grand Rendez-vous Europe 1 le 18 novembre, le ministre de la transition écologique et solidaire François de Rugy a confirmé la date de 2035 pour ramener la part du nucléaire à 50% du mix énergétique français. Une annonce qui intervient à quelques jours de la publication

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

François de Rugy confirme l’échéance de 2035 pour une part de 50% d’électricité d’origine nucléaire
François de Rugy était l'invité d'Europe 1 et CNews le 18 novembre.

Alors que la programmation pluriannuelle de l’énergie doit être publiée avant la fin du mois, François de Rugy précise le calendrier pour la réduction de la part du nucléaire à 50% de la production d'électricité. Ce sera à l’horizon 2035, a confirmé le ministre de la transition écologique et solidaire, lors d’une interview sur Europe 1. Le premier ministre Edouard Philippe avait déjà évoqué cette date en septembre.

2035, “c’est l’échéance sur laquelle nous travaillons”, a-t-il déclaré. "On est obligés de faire une opération vérité sur cette question. La loi de 2015 faisait référence à une promesse de 2012. Comme entre 2015 et 2017 il ne s’est pas passé grand-chose, on va re-fixer le cap".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La construction de nouveaux EPR, "une question ouverte"

Pour l’éventuelle construction de centrales EPR, la prise de décision sera après 2021. "L’avenir de la filière nucléaire française n’est pas garanti. Il y a eu la faillite d’Areva, sauvé d’extrême justesse. Il y a les problèmes de l’EPR, qui est une question ouverte. La technologie n’a pas encore démontré sa fiabilité technologique, sa sécurité et sa compétitivité. Pour l’EPR, Je ne vois pas comment on pourrait décider aujourd’hui de commander de nouveaux EPR. En revanche, je discute avec la filière nucléaire française et je leur demande leur plan pour fiabiliser cette technologie, pour rendre les choses compétitives économiquement. Est-ce que le choix se fera dans ce mandat ci ? On est plutôt sur un choix entre 2021 et 2023".

Taxes sur les carburants : cap maintenu

Après la mobilisation des "gilets jaunes" le 17 novembre, le ministre de la Transition écologique a défendu la fiscalité sur le carburant, avec le maintien de la hausse de la taxe carbone au 1er janvier 2019. "Nous avons voulu donner de la prévisibilité. Nous aurions pu augmenter la taxe carbone d’un coup au début du mandat et ne plus rien faire ensuite. Nous avons préféré faire les choses progressivement. Si on n’agit pas avec le levier de la fiscalité, cela se fait avec la réglementation, on interdit le diesel du jour au lendemain. Ce ne serait pas plus juste. Il y a des gens qui appellent à arrêter les taxes sur les carburants. Mais si demain les prix du pétrole remontent sur les marchés mondiaux, comme c’était le cas en octobre, ce ne sera pas dû aux taxes. Et dans ce cas que dira-t-on aux Français ?", s’interroge François de Rugy. "Si on arrête tout, le problème resurgira dès que les prix du pétrole vont remonter".

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS