Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ffly4u équipe les actifs en IoT

Laurent Rousselle , , , ,

Publié le

Ffly4u équipe les actifs en IoT
Nexans a équipé ses tourets des capteurs de Ffly4u pour en renforcer la traçabilité.
© cRéDIT PHOTO

Le nombre d’objets connectés a crû de 31 % en un an, indique Gartner dans une étude récente. Si le grand public tire les volumes – le parc atteindra 8,4 milliards d’unités fin 2017 –, ce sont les professionnels qui dépensent le plus. Le cabinet indique que ces derniers investiront cette année 963 milliards de dollars, plus 273 milliards dans les services rattachés. Une bonne nouvelle pour la société Ffly4u.

La jeune entreprise toulousaine est entrée sur le marché de l’IoT en 2016 avec une solution de smart tracking dédiée aux acteurs de la logistique. Elle est à l’origine d’un petit boîtier destiné à équiper les actifs mobiles (pièces détachées, palettes, conteneurs, bennes…) utilisés par la grande distribution, mais aussi par l’ensemble des industries manufacturières, de distribution et de services, notamment les établissements hospitaliers. Ce mouchard indique en temps réel la localisation de l’actif, en extérieur comme en intérieur.

Contrairement à une solution RFID, qui nécessite d’être lue pour communiquer, la solution de Ffly4u repose sur des technologies actives (avec batterie), peu énergivores, de type low-power wide-area network (LPWAN). Les données sont véhiculées par le biais de réseaux comme Sigfox et LoRa, mais aussi de réseaux plus traditionnels comme le GSM et le Bluetooth. L’émetteur qui équipe le traceur bénéficie d’une autonomie de quatre à dix ans suivant le type de service et les fonctionnalités.

Si les informations sont émises en moyenne 2 à 6 fois par jour, le fabricant indique que la fréquence peut monter jusqu’à 140, voire au-delà, selon les besoins. Elles sont ensuite stockées dans le cloud avant d’être traitées par Ffly4u et livrées au client. Car le boîtier ne se limite pas à fournir des informations de type GPS. Il peut, selon le cahier des charges, embarquer jusqu’à sept fonctionnalités de mesures comme la température, le bruit, la détection de mouvements et de chocs…

Des données précieuses pour un distributeur de denrées alimentaires qui souhaite surveiller la chaîne du froid ou pour un transporteur désireux de savoir si les remorques de ses camions sont chargées ou non. Le fabricant de câbles Nexans a adopté la solution pour optimiser le suivi et la gestion de la flotte de tourets utilisés par Enedis. L’industriel, qui voulait réduire le coût engendré par la perte ou la mauvaise exploitation de ces grosses bobines, compte équiper à terme 40 000 tourets du capteur fabriqué par Ffly4u. Outre le gain de temps pour retrouver le bon touret sur un chantier, les responsables sont en mesure de connaître le type et la quantité de câble disponible. Autant d’informations qui les aident à planifier plus efficacement leurs opérations.

Créé en 2015, Ffly4u regroupe 10 collaborateurs dont 7 ingénieurs. Il prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 500 000 euros cette année. Sa première levée de fonds a été réalisée auprès d’Irdinov. Une seconde levée de fonds de l’ordre de 2 millions d’euros est en cours. La start-up est soutenue par Bpifrance. 

Principaux concurrents

  • Geotraceur (France)
  • Iotera (États-Unis)
  • Seeed Studio (Chine)

 

Caractéristiques

  • Dimensions du boîtier, en millimètres 116 (L) x 44 (l) x 32 (H)
  • Poids 130 g
  • Utilise les technologies LPWAN (Sigfox, LoRa) GSM, Bluetooth

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
inscrivez-vous aux webinaires

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle