Feu vert pour la déconstruction de la centrale thermique de Pélissier à Albi

Partager

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le projet de valorisation du site albigeois de l’ancienne centrale thermique de Pélissier. Le permis de démolition vient en effet d’être accordé par la ville d’Albi.

Cette centrale thermique, dont la production a été arrêtée en mars 2006, fait l’objet d’une procédure complexe de dépollution et de déconstruction, conduite par EDF, avant remise des terrains à la ville, qui prévoit aujourd’hui de dédier ce site aux énergies renouvelables.

Deux pistes sont à l’étude : la réalisation d’une unité de valorisation de la biomasse, à partir de la filière bois et l’implantation d’un parc photovoltaïque. L’ensemble du projet porte sur 27,9 hectares.

Le chantier de démolition proprement se fera en deux grandes étapes, l’une portant sur la déconstruction par « grignotage » de la cheminée de 125 mètres de haut et la seconde sur le bâtiment principale de la centrale. La consultation d’entreprises est en cours pour la première opération, dont les travaux devraient démarrer en janvier prochain.

L’appel d’offres pour la seconde sera lancé en septembre, pour une mise en chantier courant 2010. L’ensemble des opérations de déconstruction s’échelonnera sur deux années, avec dans la foulée, une analyse et une dépollution des sols. Plusieurs dizaines de millions d’euros seront investies dans l’opération.

« Démolition et dépollution devraient être achevés avant la fin de l’année 2013 », précise Didier Hutin, directeur du centre post-exploitation d’EDF, à Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne. Restera encore à la ville à concrétiser son projet de réhabilitation.

De notre correspondante en Midi-Pyrénées, Marina Angel

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS