Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Feu vert du gouvernement au projet de reprise d’Ascoval par Altifort

, , , ,

Publié le , mis à jour le 26/09/2018 À 16H38

[ACTUALISE le 26 septembre] Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a apporté son soutien au projet présenté par Altifort pour la reprise de l’aciérie Ascoval à Saint-Saulve (Nord). Il se donne cinq semaines pour négocier avec Vallourec, acteur-clé du dossier. Le tribunal a accepté de reporter sa décision au 24 octobre. Mais la partie n'est pas encore gagnée.

Feu vert du gouvernement au projet de reprise d’Ascoval par Altifort
"Le ministre a été très clair ; il veut que l’aciérie soit reprise", se félicite Cédric Orban, président d’Ascoval, favorable, comme les salariés et élus nordistes, au projet d’Altifort.
© Vallourec

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a reçu le 25 septembre à Bercy la direction et les représentants des salariés (CGT, CFDT, CFE CGC) de l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve, près de Valenciennes (Nord). Il leur a dit vouloir "mettre toute (son) énergie à garantir la pérennité du site d’Ascoval" en travaillant "exclusivement sur l’option de reprise (présentée par) Altifort". Il se donne cinq semaines pour avancer sur ce projet. Mais rien n'est encore gagné. "Ça va être difficile, je ne l’ai pas caché aux salariés, la conjoncture n’est pas bonne, Vallourec n’est pas en meilleure forme non plus", a précisé le ministre.

Bruno Le Maire recevait la délégation d’Ascoval, accompagnée d’élus du Nord, alors que le tribunal de grande instance de Strasbourg (Bas-Rhin) devait se prononcer le lendemain, 26 septembre, sur une éventuelle liquidation de l’aciérie cédée par Vallourec en janvier 2017. En redressement judiciaire depuis janvier 2018, elle emploie 281 personnes. "Toutes les parties sont d’accord pour un report de cette décision", avance Olivier Burgnies, délégué syndical (CFDT) d’Ascoval. Le tribunal a finalement annoncé le 26 septembre un report de sa décision au 24 octobre.

133 emplois supplémentaires ?

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle