Feu vert de l'Etat pour le projet de parc hydrolien du raz Blanchard

L'Etat a donné son accord pour l'implantation d'un projet de parc pilote hydrolien comportant sept turbines dans le raz Blanchard (Manche). Ce projet est mené conjointement par DCNS et EDF qui espèrent une mise en service en 2019.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Feu vert de l'Etat pour le projet de parc hydrolien du raz Blanchard
L'hydrolienne qui a été implantée par DCNS dans la baie de Fundy, au large du Canada, est similaire à celles qui seront implantées au raz Blanchard.

Feu vert de l'Etat français au premier parc pilote hydrolien marin français. Ce parc doit être conçu par le groupe de construction naval DCNS et EDF dans le raz Blanchard, au large de Cherbourg (Manche), a précisé la préfecture de la Manche mardi 4 avril. En tout sept turbines doivent y être implantées qui vont transformer la force des courants en électricité.

Le projet prévoit l'implantation de machines faisant 16 mètres de diamètre à 3,5 kilomètres de Goury. Elles occuperont une surface de 28 hectares et seront implantées à une trentaine de mètres de profondeur. Une hydrolienne similaire a été implantée par DCNS dans la baie de Fundy, au large du Canada, fin novembre 2016.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Avec de tels parcs pilotes, la technologie hydrolienne va être testée en conditions réelles. L'objectif à long terme étant de développer de véritables fermes hydroliennes commerciales.

Un second projet de parc pilote à l'arrêt

Le projet de DCNS et EDF est estimé à environ 112 millions d'euros, dont environ 50 millions d'euros de subventions. DCNS, qui espère une mise en service 2019, précise que le parc aurait une puissance de 14 MW soit l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 10 000 à 13 000 personnes.

Les courants du raz Blanchard étant parmi les plus forts au monde, un second projet à cet endroit a aussi reçu l'accord de l'Etat. Mais, Engie, son initiateur, a annoncé en janvier son abandon. Par la suite, son fournisseur General Electric a arrêté le développement de la turbine hydrolienne.

0 Commentaire

Feu vert de l'Etat pour le projet de parc hydrolien du raz Blanchard

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS