Quotidien des Usines

Fessenheim : l'ASN mise sur 20 à 25 ans pour démanteler la centrale

, , ,

Publié le

André-Claude Lacoste, le président de l'Autorité de sûreté nucléaire, indique que ce délai n'empêchera pas la mise à l'arrêt des réacteurs dès 2016, comme le souhaite le Président de la République.

Fessenheim : l'ASN mise sur 20 à 25 ans pour démanteler la centrale © AFP/LAGAZETA

Selon André-Claude Lacoste, le démantèlement de la centrale nucléaire de Fessenheim pourra "sans doute prendre 20-25 ans", a-t-il confié lors de son audition au Sénat le 16 octobre par l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst).

"Ce sont des opérations longues, bien qu'on les qualifie de démantèlement immédiat (... ) Ca n'empêche pas la mise à l'arrêt, ça n'empêche pas un certain nombre d'opérations, mais ça empêche l'opération de démantèlement proprement dite", a-t-il expliqué, comme le rapporte l'AFP.

Pour le président de l'ASN, "cinq ans (vont s'écouler) entre le moment où EDF va commencer à constituer le dossier de mise à l'arrêt définitif et de démantèlement et celui où le décret pourra être pris".

L'ASN avait préconisé en 2011 des travaux sur le réacteur n°1 de la centrale de Fessenheim. Pour son président, "il n'y a pas de raison de retarder ces travaux, dans la mesure où ils sont faisables, dans la mesure où il sont programmés, dans la mesure où ils sont techniquement tout à fait définis".

Fessenheim doit être fermée fin 2016 ou début 2017, comme l'a prescrit François Hollande lors de sa campagne électorale et réaffirmé depuis.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte