Ferroviaire : le russe Uralvagonzavod revient à la charge sur le français AORF

Le groupe russe Uralvagonzavod devrait déposer une offre de reprise de l'équipementier ferroviaire français AORF qui détient deux sites de production en France : un à Châteaubriant (Loire-Atlantique) et un autre à Saint-Denis-de-l'Hôtel (Loiret). Aucun autre candidat ne s'est manifesté. Le dirigeant d'AORF maintient son plan de redressement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ferroviaire : le russe Uralvagonzavod revient à la charge sur le français AORF

Lesté par un passif brut de 26 millions d'euros, le groupe Ateliers orléanais de réalisation ferroviaire (AORF) n'intéresse pas ses confrères européens. C'est un groupe russe, Uralvagonzavod (UVZ), qui devrait déposer le 28 juin un dossier de reprise devant le tribunal de commerce d'Orléans (Loiret). Un temps intéressé, le français Novafer a finalement renoncé à présenter une candidature.

Selon nos informations, UVZ a manifesté de l'intérêt pour les deux sites de l'industriel français, spécialisé dans la construction et la réparation de wagons de marchandises : Ateliers bretons de réalisation ferroviaire Industries (ABRF) à Châteaubriant (Loire-Atlantique) et Saint-Denis-de-l'Hôtel ferroviaire (SDHF-Loiret), soit environ 240 salariés.

Deux pistes restent donc ouvertes pour la poursuite d'activité d'AORF, puisque Eric Vinassac, le PDG, maintient sa proposition de poursuite d'activité avec un apurement du passif sur dix ans. Le tribunal de commerce examinera les dossiers le 3 juillet. Sa décision prendra plusieurs semaines.

Le russe UVZ avait déjà proposé de reprendre la filiale nantaise d'AORF pour un euro symbolique en juin 2012.

Stéphane Frachet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS