Fermoba se place sous la protection du tribunal de commerce

Partager

Social. La chute brutale des ventes aux particuliers enregistrée depuis le printemps dernier en raison d’une conjoncture du marché de la rénovation très difficile, ne permettra pas au groupe Fermoba d’atteindre les 42 millions d’euros de chiffre d’affaires fixés comme objectif pour l’exercice 2011.

C’est l’explication donnée par la direction du groupe, spécialisé dans la menuiserie industrielle en PVC pour justifier l’engagement d’une « stratégie de redressement commercial », et dont le premier acte a été de se placer sous la protection du tribunal de commerce de Troyes (Aube). Lequel a nommé un mandataire et un administrateur judiciaires et laissé une période d’observation qui devrait permettre aux dirigeants de Fermoba de présenter un plan de continuation.

Le groupe emploie actuellement 470 salariés dans ses sites de production de Petit-Rederching (Moselle) et d’Annezin (Pas-de-Calais) et un réseau de 80 points de vente et dépôt dans le nord-est et la moitié ouest de la France.

Il a enregistré en 2010 un résultat bénéficiaire de 400 000 euros pour un chiffre d’affaires de 39,5 millions d’euros.

Ancienne unité du groupe chimique allemand Kömmerling qui s’en est désengagé en 2000, Fermoba est ensuite entrée dans le giron du groupe Arbel. Lequel, lorsque le menuisier a été placé en redressement judiciaire, à l’automne 2009, a cherché un repreneur.

Finalement, il y a dix-huit mois, le tribunal de commerce de Paris avait attribué Fermoba Diffus, à la Financière de la Barse, holding d’Ivan Bruno-Petit, président de la menuiserie auboise Simpa à Vendeuvre-sur-Barse dans l’Aube.

Spécialiste des fenêtres en bois, des menuiseries PVC et des escaliers, Simpa (480 salariés, 70 millions d’euros) comptait sur la complémentarité entre les deux entreprises pour remonter le chiffre d’affaires de Fermoba à 50 millions d’euros en 2010.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS