Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Fermeture de Goodyear Amiens-nord : le rapport Secafi déplaît à la CGT

, , , ,

Publié le

Le rapport du cabinet est l’ordre du jour Comité central d’entreprise (CCE) qui se déroule jeudi 7 mars au siège de Goodyear Dunlop France à Rueil Malmaison (Hauts-de-Seine). Ce rapport pessimiste sur l’avenir des deux activités (tourisme et agricole) de l’usine d’Amiens-nord déplaît à la CGT.

Fermeture de Goodyear Amiens-nord : le rapport Secafi déplaît à la CGT © D.R.

Selon des sources présentes au Comité central d’entreprise (CCE) qui se déroule jeudi 7 mars à Rueil Malmaison (Hauts-de-Seine), au siège de Goodyear Dunlop France, la réunion se déroule dans un climat très tendu. Le rapport du cabinet Secafi, désigné par le CCE (2 représentants CFDT, 1 représentant CGC et 2 représentants CGT) le 12 février, est à l’ordre du jour. Le cabinet Secafi avait été chargé de rechercher des "solutions alternatives" à la fermeture de l’usine Goodyear d’Amiens-nord (1 173 salariés).

Les experts du cabinet se sont penchés à la fois sur l’activité "tourisme" et sur l’activité "agricole" de l’usine. Selon des sources proches du dossier, le rapport ne propose pas de solutions alternatives pour la partie tourisme. Quant à l’activité agricole, moins mal en point sur le papier (marché plus favorable, besoin d’investissements moins élevé), les repreneurs potentiels ne se bousculent pas le groupe américain Titan ayant définitivement jeté l’éponge.

Mickael Wamen, le responsable syndical CGT de l’usine Goodyear d’Amiens nord a multiplié les déclarations ce jeudi pour indiquer que son syndicat, majoritaire à Amiens nord, envisageait de mandater un autre expert. Le syndicaliste n’a pas caché sa déception à la lecture du rapport.

Claire Garnier

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

07/03/2013 - 15h57 -

Faudrait peut-etre rediger un rapport qui soit au goût de monsieur Wamen pour qu'il puisse dormir tranquillement quelques jours de plus, en attendant la fermeture inévitable de l'usine.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle