Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Fermeture de Federal Mogul d’ici la fin de l’année

, , ,

Publié le

Les 241 salariés du fabricant de pistons Federal Mogul ont cessé le travail après l’annonce de la fermeture de l’entreprise. La filière automobile du département de la Vienne et près de 4000 emplois sont menacés.

Fermeture de Federal Mogul d’ici la fin de l’année © Federal Mogul

La direction de l’équipementier automobile Federal Mogul a annoncé la fermeture de son site de Chasseneuil-du-Poitou (Vienne) lors d’un comité central d’entreprise qui est tenu cette semaine au siège français du groupe à Saint-Jean-de-Ruelle (Loiret).

L’entreprise qui produit des pistons pour moteurs diesel et emploie 241 salariés devrait fermer ses portes à la fin de l’année. "La direction du groupe explique sa décision par la stagnation du marché automobile et annonce une surcapacité de production de 30% en Europe, explique Catherine Giraud, secrétaire de l'Union départementale CGT de la Vienne. Cette décision n’est pas une surprise. Nous avions lancé une procédure d’alerte il y a plusieurs mois, car le groupe n’investit plus dans cette entreprise. Pour nous ce n’est pas un choix économique, c’est une décision qui vise à faire davantage de marge en transférant les fabrications dans d’autres pays à bas coût de main d’œuvre."

Les syndicats, qui ont rencontré le préfet de la région Poitou-Charentes, estiment qu’avec les emplois induits, la fermeture du site représenterait la disparition de 700 à 800 emplois. "Nous sommes par ailleurs très inquiets pour les autre entreprises de la filière automobile dans le département, ajoute Catherine Giraud, notamment la Fonderie du Poitou Aluminium et la Fonderie du Poitou Fonte à Ingrandes. Au total, ce sont 1000 emplois directs et 4000 emplois indirects qui sont menacés. Pour la région, ce serait une catastrophe."

Le fabricant de pistons s’est implanté à Chasseneuil-du-Poitou en 1972 lors de la décentralisation des Etablissements Demolin de la région parisienne. Devenue AE France, l’entreprise est passée dans le giron de Federal Mogul en 1998 lorsque le groupe américain a racheté l’équipementier anglais T&N dont elle était la filiale.

Jean Roquecave

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle