Quotidien des Usines

Fermeture annoncée de Crown Emballage en Corrèze

, ,

Publié le

Fermeture annoncée de Crown Emballage en Corrèze

Social. Les quarante salariés de l'usine Crown Emballage de Brive-la-Gaillarde (Corrèze) viennent d'être informés du projet de fermeture du site prévue en 2012. Spécialisé dans la production de boîtes de conserves cette usine est l'une des onze en France détenue par le groupe américain Crown Emballage.
D'après le directeur du site Etienne Roumier « depuis fin 2008 les volumes ont baissé passant de 330 millions de boîtes par an à 180 millions actuellement. On est en surcapacité et ce projet de fermeture en est la conséquence. Le processus de consultation avec les représentants des salariés sera engagé début janvier. Nous avons la possibilité de reclasser l'ensemble du personnel dans les autres usines françaises du groupe, la plus proche se situe à Périgueux (Dordogne) mais il n'y aura pas de reclassement pour tous sur ce site. Je comprends que chacun ait des contraintes de mobilité ».

Du côté du représentant des salariés les raisons de ce projet de fermeture ne sont pas les mêmes. Pour Guy Salesse, délégué CGT et représentant au CCE constate que « certes nous avons subi des pertes de marché dans le groupe, certains clients sont en mauvaise posture mais Brive fait les frais de ce projet de restructuration. D'autres sites du groupe n'ont pas les mêmes taux de remplissage que nous. Ainsi à Carpentras (Vaucluse) ils ont produit moins de boîtes cette année 148 millions avec un effectif de 56 salariés, supérieur au nôtre. A Brive nous étions 48 salariés il y a trois ans et les départs en retraite n'ont pas été compensés ».
Les principaux clients du site sont Bonduelle, Géant Vert, Valade, Andros et Raynal et Roquelaure.

La consultation des salariés qui démarrera après la trêve des confiseurs, l'entreprise est en congés annuels pour trois semaines, s'annonce musclée. « On va se battre car on est un site rentable, renchérit le délégué syndical. Suivant les sites, les marges dégagées vont de 11 à 28 %, n'importe quel industriel trouverait que c'est bien, pas notre groupe. A Brive les prévisions de production en 2012 sont quasiment les mêmes avec 185 millions de boîtes contre 187 cette année, c'est bien la preuve qu'on veut éliminer notre site pour faire bénéficier de nos volumes aux autres. Et dire que l'usine est éloignée des clients est un faux prétexte ».
Ce projet de restructuration concerne également 18 salariés de l'imprimerie de Vourles (Rhône).

En 2010 le groupe dont le siège social français est à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) avait réalisé un chiffre d'affaires de 490 millions d'euros avec un effectif de 1 402 salariés. Il était de 529 millions en 2009 avec 1 782 salariés.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte