Fermentalg inaugure l’extension de son site de Libourne

La société de biotechnologie industrielle, spécialisée dans la production de molécules d’intérêt à partir des micro-algues, vient de procéder à l’extension de son unité girondine.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fermentalg inaugure l’extension de son site de Libourne

Fermentalg inaugure vendredi 7 décembre en milieu d’après-midi, l’extension sur 1 500 m² de ses nouveaux locaux à Libourne (Gironde). La PME crée en 2009 par Pierre Calleja a mis au point une technologie brevetée, la mixotrophie, qui permet de cultiver des micro-algues dans des fermenteurs industriels en introduisant une composante lumineuse de faible intensité et de courte durée.

Un procédé qui a pour effet d’optimiser la productivité par rapport aux modes de cultures traditionnelles, et d’élargir le spectre des molécules d’intérêt produites, que ce soit dans l’alimentation animale, la chimie de spécialité en passant par la nutrition ou les agrocarburants. "Nous sommes le seul européen à maîtriser la technologie de la mixotrophie. Nous avons actuellement 8 souches de molécules en développement" indique Pierre Calleja.

L’extension de Fermentalg qui a nécessité un investissement de 1,5 million d’euros, va permettre de passer de l’échelle de laboratoire à l’échelle pré industrielle du process et d’offrir clefs en mains une technologie pour ses partenaires industriels. De fait, Fermental a monté une joint-venture avec le groupe Sofiprotéol pour produire des huiles riches en oméga 3. Une unité industrielle devrait voir le jour en Gironde à Bassens. Fermentalg est actionnaire à hauteur de 30 % de la joint-venture baptisée Prolealg.

De même, la PME a signé un accord-cadre avec le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), dans la perspective d’une production de lipides. Reste que la PME n’est pas au bout de ses peines. Il lui faut trouver des fonds à hauteur de 8 à 10 millions d’euros pour financer un démonstrateur à grande échelle de 40 mètres cubes.

En attendant, vendredi 7 décembre, Fermentalg présentera un véhicule diesel qui roule avec de l’algo carburant. Un bio diesel conforme à la norme européenne, mais encore trop cher. Fermentalg qui emploie 36 salariés pour un chiffre d’affaires de 500 000 euros, a du beau monde dans son capital : le CEA, les sociétés de capital investissement Demeter Partners et Emeterc Gestion, mais aussi Sofiprotéol et le groupe Picoty qui exploite la marque Avia.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS