Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Fermentalg débute son aventure industrielle

, , , ,

Publié le

La société Fermentalg, spécialisée dans la production de microalgues, pose la première pierre jeudi 12 février de sa première unité industrielle à Libourne (Gironde), près de son siège social.

Fermentalg débute son aventure industrielle
Site de Libourne spécialisé dans la production de molécules d’intérêt à partir des micro-algues
© Fermentalg

Jeudi 12 février, Fermentalg lance les travaux de sa première usine de microalgues basée à Libourne (Gironde). D’une surface de 3 000 mètres carrés, elle va regrouper les activités de recherche et de développement des procédés. Un démonstrateur pré-industriel de 80 mètres cubes y sera installé. Il aura une capacité annuelle de production de 1 500 tonnes pour la biomasse sèche et autant pour la biomasse fraîche.

"L’objectif avec cette unité est de réduire nos coûts de production des microalgues et de maîtriser parfaitement une production continue", explique Pierre Calléja, le PDG qui a fondé la société en 2009. A terme, il entend atteindre le même rendement industriel que les Américains, qui sont actuellement capables de produire certaines microalgues à 2 dollars le kilo.

Dans cette unité, qui devrait être mise en service au premier trimestre 2016, Fermentalg sera à même de couvrir l’ensemble des étapes de la production de microalgues, du développement de la souche jusqu'au produit fini. Au total, cette usine représente un investissement de 20 millions d’euros. "C’est le début de notre aventure industrielle", s’enthousiasme-t-il. Une étape majeure pour Fermentalg, qui a levé 40,4 millions en 2014 pour son introduction en bourse, sur Euronext.

Une vingtaine de recrutements cette année

La société, qui emploie 60 salariés, vise plusieurs marchés : la nutrition humaine, la cosmétique, la santé, la chimie verte et l'énergie… En plein essor, elle devrait procéder à vingt recrutements cette année. "En ce moment, nous embauchons deux personnes tous les mois, car de nouveaux horizons s’ouvrent à nous", indique Pierre Calléja. Par ailleurs, en début d’année, Fermentalg a lancé le programme collaboratif Trans’Alg pour industrialiser la production de substituts aux produits pétroliers destinés aux marchés de la chimie et des carburants dont le carburéacteur. Elle a fédéré autour d’elle des majors français, dont Arkema et Soprema. L’enveloppe totale du programme s’élève à 31,2 millions d’euros sur cinq ans.

Pour rappel, dès 2011, Fermentalg a signé une première joint-venture industrielle et commerciale avec Avril (ex-Sofiprotéol), pour fabriquer des huiles alimentaires, des oméga 3, acides gras importants pour le bon fonctionnement du cœur et du cerveau. La société est aussi déjà présente sur le marché des oméga 6 avec Polaralg, cofondée en octobre 2013 avec Polaris, le spécialiste breton des lipides nutritionnels.

Nicolas César

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle