L'Usine Auto

Ferdinand Piëch a cédé l'essentiel de ses titres Porsche SE à son frère

, , ,

Publié le , mis à jour le 07/04/2017 À 07H12

BERLIN (Reuters) - L'ancien président du conseil de surveillance de Volkswagen Ferdinand Piëch a cédé l'essentiel de sa participation dans Porsche SE, la holding qui contrôle le premier constructeur automobile européen, à son frère cadet, Hans Michel Piëch, rapporte jeudi 6 avril le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Ferdinand Piëch a cédé l'essentiel de ses titres Porsche SE à son frère
L"ancien président du conseil de surveillance de Volkswagen Ferdinand Piëch a cédé l"essentiel de sa participation dans Porsche SE, la holding qui contrôle le premier constructeur automobile européen, à son frère cadet.
© D.R.

Une histoire de famille ? Ferdinand Piëch, homme fort de Volkswagen pendant plus de deux décennies et qui avait démissionné de la présidence du conseil de surveillance en avril 2015, a cédé la majeure partie de sa participation dans Porsche SE, a son frère cadet Hans Michel Piëch écrit le FAZ, qui cite ce dernier.

Porsche SE, qui détient 52,2% des actions de VW assorties de droits de vote, avait dit lundi que les familles Porsche et Piëch s'étaient entendues pour racheter la majeure partie des 14,7% détenus par le patriarche possède dans la holding familiale.

Les familles avaient un droit de premier refus sur les titres détenus par Ferdinand Piëch, qui aura 80 ans en avril et qui a transformé Volkswagen en un géant mondial en lui adjoignant les marques Audi, Bentley, Bugatti, Ducati, Lamborghini, Porsche, Seat et Skoda.

Hans Michel Piëch, avocat et âgé de 75 ans, détient désormais 25,1% du capital de la holding familiale, ce qui lui donne une minorité de blocage sur les grandes décisions stratégiques, précise le FAZ.

D'autres membres de la famille ont repris l'équivalent de 4,3% de capital de Porsche SE, d'après le quotidien.

"Cela a été une décision conjointe des familles Porsche et Piëch", a dit Hans Michel Piëch, cité par le FAZ. Il a ajouté que la priorité avait été d'éviter qu'une des deux familles ne puisse détenir à elle seule le contrôle de Porsche SE.

Hans Michel Piëch, qui réside à Vienne, a fait savoir par son conseil qu'il ne souhaitait pas répondre aux questions de Reuters.

Hans Michel Piëch, entré au conseil de surveillance de Volkswagen en 2009, siège également dans ceux de Porsche SE et Porsche AG, dont VW a pris le contrôle en 2012.

Pour Reuters, Andreas Cremer, Marc Joanny pour le service français, édité par Cyril Altmeyer

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte