Fer de lance de DCNS à l'international, le Scorpène touché, coulé?

La fuite massive de données techniques concernant le Scorpène, sous-marin océanique à propulsion conventionnelle de DCNS, pourrait porter préjudice à ses campagnes à l'exportation. Après avoir été commandé par le Chili, la Malaisie, le Brésil et l'Inde, le Scorpène pourrait encore séduire la Norvège ou la Pologne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Fer de lance de DCNS à l'international, le Scorpène touché, coulé?
Avril 2015, le premier Scorpène indien sort du chantier de construction

Pour DCNS, la fuite des données techniques sensibles concernant son sous-marin Scorpène, a été une surprise totale. "Nous avons été informés des fuites par la presse australienne. Nous n'en connaissons pas l'origine pour l'instant", confie une source chez l'industriel tricolore. Toutefois, il paraît clair que le groupe ait été victime d'une véritable attaque en règle. Le journal australien qui a diffusé le premier l'information, The Australian, était en possession "d'une somme de différents documents" relatifs au sous-marins français.

"Une enquête approfondie est menée par les autorités nationales de sécurité sur cette affaire. Cette enquête déterminera la nature exacte des documents qui ont fait l'objet de ces fuites, les préjudices éventuels pour nos clients ainsi que les responsabilités", fait savoir DCNS. Les résultats de l'enquête, notamment sur la nature, le volume et la sensibilité des informations divulguées, permettront de mettre sur pied un plan d'action pour contrecarrer les effets de ces fuites.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

DCNS a rapidement contacté ses partenaires internationaux. On peut supposer qu'il s'agit des pays acheteurs inquiets de ces révélations, qui ont déjà commandé les Scorpène: l'Inde, le Chili, la Malaisie, le Brésil mais également l'Australie qui vient de sélectionner l'industriel tricolore pour la fabrication de 12 sous-marins, d'un modèle toutefois très différent du Scorpène.

Un best-seller

Le coup est d'autant plus dur pour DCNS que le Scorpène est son best-seller à l'international. Au total, 14 exemplaires ont été vendus à des marines étrangères : deux au Chili et deux en Malaisie qui sont déjà en service mais également six en Inde dont le premier exemplaire doit faire ses essais en mer bientôt et quatre en cours de construction au Brésil. Ce sous-marin d'attaque à propulsion classique, est apprécié pour ses performances : il peut parcourir rapidement des distances océaniques considérables ainsi que pour sa grande furtivité et sa capacité d'emport en armement (torpilles lourdes, missiles antinavires...).

Grâce à sa forte automatisation, un équipage de 25 marins suffit à l'opérer, ce qui réduit drastiquement ses coûts d'exploitation. Hélas, les documents qui ont fuité, pourraient révéler une partie de ses secrets technologiques. Ces divulgations pourraient pénaliser les campagnes à l'exportation en cours, notamment en Pologne et en Norvège, où DCNS est en concurrence avec l'Allemand TKMS. Toutefois, des sources proches de l'enquête minimisent la portée de ces fuites estimant les informations volées "sensibles mais non critiques et non confidentielles".

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS