Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

[Femmes et numérique] Trois idées à retenir de la soirée pour la mixité dans le monde économique

Marion Garreau

Publié le

Vingt-cinq réseaux de promotion des femmes dans le monde économique ont présenté, jeudi 15 février au siège de Google France, leurs propositions pour accélérer la mixité. L’Usine Nouvelle revient sur trois propositions liées à la question cruciale des femmes dans le numérique.

[Femmes et numérique] Trois idées à retenir de la soirée pour la mixité dans le monde économique
Les représentant(e)s de vingt-cinq réseaux œuvrant pour la mixité dans le monde économique, avec les membres du gouvernement Delphine Gény-Stephann et Mounir Mahjoubi le jeudi 15 février chez Google France.
© Marion Garreau

Notre dossier sur le sexisme dans l’univers de la french tech, qui alertait sur la place décroissante des femmes dans le secteur d’avenir qu’est le numérique, annonçait 2018 comme une année d’accélération du combat des réseaux mobilisés sur ces sujets. Une première étape s’est déroulée jeudi 15 février au siège de Google France, à Paris, avec une soirée de présentations de solutions concrètes. En présence de Delphine Gény-Stephann, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, et Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au Numérique, vingt-cinq réseaux qui œuvrent pour la promotion des femmes dans le monde économique ont chacun présenté une action concrète.

La place des femmes dans le numérique était au cœur de plusieurs propositions. En voici trois qui ont retenu notre attention :

"Concevoir un programme TV (série, émission de télé-réalité …) mettant en scène des rôles-modèles féminins dans la technologie." Cette proposition est un appel aux scénaristes et producteurs de télévision lancé par l’association Elles Bougent. "A quand une Dr House de la technologie ou une Mac Gyver qui sauve le monde avec ses prouesses informatiques ?", s’est exclamé Amélie Nicaise, directrice de la communication d'Elles Bougent. Alors qu’elle organise déjà des interventions de femmes ingénieures ou techniciennes en collèges et lycées pour donner aux filles un référentiel auquel s’identifier, l’association pointe l’effet de masse qu’un tel programme aurait sur l’imaginaire collectif.

"Lancer une campagne institutionnelle grand public d’une durée de 3 ans pour donner envie aux jeunes filles de rejoindre les filières du numérique et pour en faire connaître les métiers." En faisant cette proposition, le syndicat Syntec Numérique a rappelé que le secteur du numérique publie 35 000 offres d’emploi chaque année mais que la part des femmes y diminue. "Il y a des stéréotypes très puissants qu’il faut casser avec des actions grand public afin de toucher les parents, les ados ou les femmes en reconversion", a souligné Véronique Di Benedetto, présidente de Femmes du numérique, un programme de promotion du secteur auprès des femmes lancé en 2011 par le syndicat.

"Diffuser massivement une culture de l’égalité à travers la formation des étudiant.e.s et professionnel.le.s aux stéréotypes de genre dans le numérique et la tech." Alors que les écoles du numérique n’accueillent en moyenne que 10% de filles, créant parfois des situations de sexisme accablantes comme à l’école 42, Social Builder veut combattre les stéréotypes de genre pour rendre ce milieu plus inclusif et accueillant pour les femmes. Cette start-up, qui agit pour la mixité dans le numérique, avait d’ailleurs mené une enquête auprès d’étudiants d’école du numérique dans laquelle 7 femmes sur 10 déclarent avoir été l’objet d’agissements sexistes pendant leur formation.

Outre les propositions faites en lien avec le numérique, d’autres ont concerné l’égalité salariale ou la mixité dans la gouvernance. L’ensemble des 25 propositions est à lire ici. Pour leur mise en œuvre, la question du financement sera cruciale. Mounir Mahjoubi a déclaré que le gouvernement apportera son soutien à ces initiatives. Reste à voir si cela se traduira par un chèque.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle