FEI marie optique et électronique

Le constructeur américain FEI lance le Phenom, un microscope qui associe les technologies optique et électronique.

C'est une petite révolution dans le domaine de l'imagerie qui conviendra à tous les secteurs de l'industrie, dont l'emballage. A l'heure du développement des nanomatériaux et de la technicité des polymères, l'analyse à l'échelle microscopique de la matière s'impose dans le contrôle qualité des produits. Jusqu'à présent, deux marchés coexistaient dans ce domaine : d'un côté, les microscopes optiques, offrant un certain confort d'utilisation mais limités à un agrandissement de l'ordre du micron et, de l'autre, la technologie électronique, permettant d'atteindre le nanomètre, mais après des analyses souvent longues et coûteuses. Créé par la société américaine FEI et distribué en France par Fondis Electronic, le microscope Phenom concilie les avantages de ces deux technologies.

De l'avis du distributeur, le Phenom est à la charnière entre les marchés de l'optique et de l'électronique. L'appareillage comprend le microscope, un écran tactile, une pompe à vide silencieuse et une molette rotative, pour des réglages plus précis. De petites dimensions et d'un poids d'environ 50 kg, ce microscope trouve facilement sa place dans le laboratoire.

Non sans humour, les constructeurs apparentent la prise en main de leur outil à celle d'une machine à café : les échantillons sont placés sur un support qui s'insère dans le microscope, à l'instar d'un percolateur.

Une pression sur l'écran

La prise de vue optique débute alors automatiquement, pour un agrandissement de vingt à cent vingt fois. Le Phenom utilise son capteur optique pour constituer une image globale de l'échantillon qui, affichée dans un coin de l'écran tactile, facilite la navigation lors du passage à la microscopie électronique. En effet, une simple pression sur l'écran tactile sur la zone que l'on veut agrandir et le porte-échantillon recule dans un compartiment sous vide, où un faisceau d'électrons prend le relais de la lentille optique. La technologie du Phenom permet d'obtenir un agrandissement par vingt mille en moins de trente secondes. Outre sa facilité d'utilisation, le Phenom intègre une source thermo-ionique à longue durée de vie : elle ne nécessite un remplacement que toutes les mille heures, contre cent heures pour un microscope électronique traditionnel

Sujets associés

NEWSLETTER Emballage

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS