L'Usine Auto

Federal Mogul cherche une solution pour son usine de soupapes diesel

, , , ,

Publié le

Confrontée à l’obligation d’améliorer sa productivité afin de retrouver des volumes de production, l’usine de soupapes pour moteurs diesel Federal Mogul de Schirmeck (Bas-Rhin) poursuit la recherche de solutions pour assurer son avenir.

La direction – qui ne s’exprime pas publiquement – a communiqué aux représentants du personnel lors d’un comité d'entreprise extraordinaire le 20 octobre un plan qui pourrait aboutir à 130 licenciements sur les 289 salariés du site d’ici deux ans.

Selon une source proche du dossier, il existe encore des possibilités pour éviter ce scénario catastrophe. "Les contacts sont maintenus entre les élus locaux, la direction et les représentants du personnel pour favoriser le retour de commandes dans l’usine", confirme cette source, qui indique que des rencontres auront lieu entre les partenaires dans les tout prochains jours.

La production atteint 19 millions d’unités en 2015 mais risque de tomber à 10 millions d’ici 2018 si rien n’est fait pour améliorer les performances de l’usine. Selon l’intersyndicale, le coût de la pièce devrait passer de 1,1 euro à 0,92.

La productivité ou la délocalisation

Le groupe américain Federal Mogul a repris l’usine alsacienne ainsi que 12 autres sites de TRW ailleurs dans le monde. La production est destinée aux constructeurs français, Renault et Peugeot.

Des discussions ont été établies avec le groupe Punch, qui compte une usine de boîtes de vitesses automatiques à Strasbourg et une base logistique à Wisches, à quelques kilomètres de Schirmeck. La direction de Federal Mogul a interrompu des discussions voici quelques semaines. La même source proche du dossier y voit un signe favorable pour l’avenir du site de soupapes : "S’il y avait eu une véritable menace, les discussions auraient continué car Punch est potentiellement intéressé par les profils des opérateurs de Federal Mogul. Le cœur du sujet sera clairement la recherche de la productivité et la qualité du dialogue social".

Didier Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte