FDCA : BASF veut industrialiser le procédé d’Avantium

Partager
FDCA : BASF veut industrialiser le procédé d’Avantium

Le groupe BASF est en négociation avec Avantium pour la création d’un joint-venture qu’il détiendrait à 51%. A la clé, l’industrialisation de la technologie YXY du néerlandais pour la production de FDCA biosourcé (acide furanedicarboxylique). Cet intermédiaire pourrait se substituer à l’acide téréphtalique dans la chaîne du polyester pour produire un nouveau polymère, le PEF. Lui-même remplacerait le PET dans l’emballage des boissons avec des propriétés barrière améliorées qui assureraient une plus longue conservation des produits ou permettraient de réduire l’épaisseur des emballages. Un marché colossal où les « brand owners » comme Coca Cola ou Danone sont à l’affût d’emballages à 100% biosourcés. Et cette technologie a une autre particularité : elle utilise une voie à 100% catalytique à partir de sucre C6, au lieu de passer par la biotechnologie.

Une unité de 50 000 t/an à Anvers

Dans le cadre de ce j-v, BASF annonce la construction d’une unité de 50 000 t/an de FDCA à Anvers, pour un montant d’investissement d’une à plusieurs centaines de millions d’euros, ainsi que la commercialisation de FDCA et de PEF (sans préciser où le polymère serait produit). Le site d’Anvers a été choisi pour plusieurs raisons : sa proximité avec Amsterdam et Geleen qui abritent respectivement le siège et le pilote d’Avantium, les infrastructures de classe mondiale du Verbund de BASF d’Anvers et les installations portuaires pour faciliter l’approvisionnement de l’unité. Il n’est pas exclu que la matière première ne soit pas sourcée localement mais importée de l’étranger. Matière première qui sera issue, dans un premier temps, de maïs, de blé ou d’autres végétaux avant de basculer à plus long terme vers la deuxième génération (2G) avec l’utilisation de sucres cellulosiques.

Tereos devancé

Avec cette annonce, BASF vole la priorité à l’agroindustriel Tereos qui était pressenti pour industrialiser le premier le procédé d’Avantium à Lillebonne (Seine Maritime).

A plusieurs reprises, BASF a montré son intérêt pour ces nouvelles start-up qui réinventent la chimie à partir de biomasse végétale. Amyris, Renmatix ou Plant Advanced Technologies ont pu bénéficier du soutien de BASF sur certains de leurs projets. Genomatica a, pour sa part, vendu à BASF une licence de sa technologie de production de butanediol biosourcé.

Sujets associés

NEWSLETTER Bioéconomie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS