L'Usine Agro

Faute de repas en famille, les producteurs d'agneaux français cherchent un marché alternatif

Adeline Haverland , , , ,

Publié le

Faute de repas en famille, les éleveurs d'agneaux, pour qui Pâques représentent jusque 80% des ventes annuelles, s'inquiètent des effets collatéraux du confinement. Ils demandent l'aide de l'état pour stocker les produits et trouver de nouveaux débouchés.

Faute de repas en famille, les producteurs d'agneaux français cherchent un marché alternatif
25% des agneaux ne trouveront pas de marché selon les responsables de la filière
© Photo by Sam Carter on Unsplash

Pour Michelle Baudouin, éleveuse de moutons dans le Puy-de-Dôme et présidente de la fédération nationale ovine (FNO), le moral aurait dû être au beau fixe à l'approche des fêtes de Pâques: "pour nous, Pâques, ça devait être le marché de l'année". Cette année pourtant, à l'image de 18 000 exploitants de la filière, la professionnelle est inquiète.

80% des ventes autour du mois d'avril

Le secteur, qui espérait réaliser près de 80% de ses ventes sur les mois de mars et avril grâce à la concentration des fêtes religieuses juives, chrétiennes et musulmanes sur la même période, a vu ses perspectives s'écrouler avec le confinement. "Avec la fermeture de la restauration hors domicile, nous avions déjà perdu 15% de nos débouchés. Désormais, nous craignons également une forte baisse des ventes dans la grande distribution et en boucherie" explique Dominique Chargé, président de la Coopérative Agricole.

25% d'agneau français sans marché

Sur les dernières semaines du mois de mars, la demande d'agneau était, en moyenne, de 40% inférieure à celle observée l'an dernière à la même période. "Il y a eu une légère remontée depuis mais cela ne compense pas le manque à gagner attendu sur l'ensemble de la période" ajoute Dominique Chargé. 

Selon la FNO, plus de 100 000 agneaux français, sur un total de 500 000 seraient actuellement bloqués. "25% de cheptel français ne trouvera pas de marché" prévient, de son côté, le responsable des coopératives agricoles.

Les importations déjà commandées

Pour les éleveurs français, la situation est d'autant plus préoccupante que les distributeurs ont déjà reçu la viande néo-zélandaise qu'ils ont l'habitude de commander pour répondre à la consommation française. "La production française ne suffit pas pour répondre à la consommation. L'an dernier, plus de 10 000 tonnes d'agneau ont été importées" précise la FNO. "Ces produits venant, pour l'essentiel, de Nouvelle Zélande, sont commandés en fin d'année pour partir en début d'année en bateau et arriver sur les marchés à Pâques" ajoute la fédération. 

Soutien des distributeurs

La viande néozélandaise est, en moyenne, vendue 2,5 fois moins chère que la viande française. Pour faire face à cette concurrence, les éleveurs français ont déjà consenti à une diminution de leur tarif de l'ordre de 15%, "cela représente une baisse de 1,5 euro le kilo sur un total de 8 euros" remarque Dominique Chargé. Ils demandent désormais le soutien des distributeurs pour mettre en avant leurs produits. "Certains se sont déjà engagés à ne pas mettre sur le marché la viande étrangère pour privilégier l'offre française", se félicite Dominique Chargé. 

Différer la consommation d'agneau

Le responsable négocie également avec les distributeurs la possibilité de proposer la viande française en différé. "Pour respecter les cahiers des charges, les agneaux doivent être abattus à une période précise de l'année. Nous demandons donc la possibilité de stocker les produits pour les proposer plus tard", détaille le responsable. 

Si la solution semble, sur le principe, faire l'unanimité, reste à savoir qui supportera les coûts de ce stockage. Un point qui reste, pour le moment, encore en suspens. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte