Faut-il avoir peur d'être contaminé par un virus respiratoire à bord d’un avion ?

Alors que le nouveau coronavirus issu de Chine semble se propager notamment par liaison aérienne, les risques d’être contaminés par un passager souffrant d’un virus respiratoire en plein vol semblent limités.

Partager

Faut-il avoir peur d'être contaminé par un virus respiratoire à bord d’un avion ?
Les risques d'être contaminés par un virus respiratoire en vol seraient heureusement limités.

Depuis son apparition à Wuhan, en Chine, le nouveau coronavirus 2019-nCov s’est propagé au Japon, en Thaïlande, en Corée du sud, à Taïwan et même aux Etats-Unis. Le risque de propagation sur la planète du virus, dont la transmission d’humain à humain est confirmé, semble bien avéré par le vecteur du transport aérien. Pour autant, les risques d’être contaminés en vol par un passager atteint d’un virus respiratoire seraient limités.

Une zone de plus de 1 mètre

En 2018, des chercheurs de l’Université américaine d’Emory à Atlanta avait mené une étude sur le risque de contamination par un autre passager d’un virus de la grippe ou d’une infection respiratoire à bord d’un avion. L’étude en avait conclu que le risque était évidemment présent mais limité. En l’occurrence, il devenait presque inexistant pour un passager sain situé à plus d’un rang ou de deux sièges en latéral d’un passager malade. Soit dans une zone de plus de 1 mètre. En revanche, les risques de contamination via certaines surfaces comme les tablettes, les ceintures de sécurité et les robinets et ouvertures des sanitaires ont été reconnus.

Filtres à particules

Dans une note de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) au sujet de l’épidémie de SRAS de 2003, le risque de transmission avait été jugé "très faible", avec seulement moins de cinq cas probables de contamination en altitude dans le monde. Dans le cas du SRAS, l’OACI parlait d’un risque négligeable "parce que l'air cabine circule transversalement, ce qui limite la projection des gouttelettes à seulement quelques rangées de sièges, en partie parce que les aéronefs de passagers modernes sont équipés de filtres à particules à haute efficacité qui permettent d'éliminer 99,97 % de toutes les particules en suspension dans l'air, y compris les bactéries et les virus".

Eternuements et reniflements

L’OMS évoque de son côté des risques minimes de transmission d’infection à bord d’un avion grâce à une très bonne ventilation en cabine permettant un changement d’air intégral de 20 à 30 fois par heure et des filtres à particules de qualité hospitalière. Le risque se limiterait pour les passagers sains à proximité directe d’un malade, en raison de ses éternuements et reniflements, ainsi que par contact direct avec des objets de la cabine touchés par un passager malade.

Julien Cottineau Chimie, pharma, cosmétiques

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS