Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Faurecia va supprimer 1 500 emplois en Europe et se tourne vers l'international

, ,

Publié le

[ACTUALISE] Confronté à une conjoncture morose, l'équipementier automobile a opéré cette année une vaste restructuration en Europe. Il s'apprête à en faire de même en 2013. Pour son développement, Faurecia compte réaliser 55% de ses ventes hors du Vieux Continent en 2016. Elles représentaient 37% de son chiffres d'affaires en 2011.

Faurecia va supprimer 1 500 emplois en Europe et se tourne vers l'international © Collin Stéphane - Faurecia

Faurecia a présenté ce lundi 12 novembre sa stratégie et ses objectifs financiers pour les prochaines années, à l'occasion d'une réunion d'information dédiée aux investisseurs (voir document de présentation en bas de cet article).

Sur la période 2012-2016, l'équipementier automobile, détenu à 57,4% par PSA, dit viser "une croissance de 6 à 7% par an pour atteindre un chiffre d'affaires de 22 milliards d'euros en 2016", contre 16 milliards en 2011. Au troisième trimestre 2012, Faurecia avait vu son chiffre d'affaires progresser de 7,9%, malgré des ventes en baisse de 4,2% en Europe et grâce à l'Asie et l'Amérique du Nord (+10%).

Faurecia compte par ailleurs réaliser une marge opérationnelle supérieure à 5% en 2016, objectif qu'il avait initialement prévu d'atteindre en 2014.

Précisions concernant le plan de restructuration en Europe

Pour atteindre ses objectifs, le groupe - qui a lancé un avertissement sur ses résultats 2012 pour la zone Europe en octobre dernier - souhaite logiquement concentrer son développement hors du Vieux Continent. Les ventes hors Europe doivent atteindre 55% du total à horizon 2016, alors qu'elles représentaient 37% de son chiffre d'affaires en 2011.

En Europe, Faurecia "mettra l'accent sur la sécurisation de sa rentabilité en ajustant sa base de coûts en Europe de l'Ouest européen et en étendant son dispositif industriel en Europe de l'Est". Le groupe a ainsi indiqué avoir supprimé 1 500 emplois en Europe occidentale en 2012, ce qui représente des coûts de restructuration de 100 millions d'euros en 2012 et de 90 millions en 2013.

"Avec le plan (de restructuration) finalisé aujourd'hui, nous prévoyons plus ou moins le même impact financier pour 2013, avec une conséquence semblable sur les effectifs en Europe de l'ouest", a notamment déclaré Yann Delabrière, le PDG de Faurecia, lors d'une conférence aux investisseurs retransmise sur le site internet du groupe.

Le groupe s'apprête donc à supprimer de nouveau 1 500 postes cette année en Europe, ce qui portera à 3 000 sur deux ans les postes supprimés dans le cadre de son plan de restructuration.

Gel des embauches et poursuite des délocalisations en Europe de l'Est

Faurecia, qui compte plafonner également à 800 millions d'euros, le niveau estimé cette année, ses investissements industriels et charges de développement en 2012-2014, vise un quasi-gel des embauches en Europe et prévoit un recours accru à la flexibilité sur ses sites de production européen.

Il a également signalé la poursuite des délocalisations en Europe de l'Est, rappelant qu'il ouvrira dans les prochains mois trois nouvelles usines en Roumanie, en Slovaquie et en Pologne.

Amérique du Nord et Asie, moteurs de la croissance du groupe

Pour tirer sa croissance, Faurecia mise donc sur l'Amérique du Nord où il indique y avoir quadruplé son chiffre d'affaires depuis 2009. "Après une phase d'expansion rapide de son dispositif industriel et le lancement d'un grand nombre de programmes, Faurecia
prévoit de continuer à croître plus que le marché, de stabiliser son dispositif industriel et de se concentrer sur l'efficacité industrielle et la profitabilité"
, explique le groupe.

Autre marché à forte croissance, l'Asie. Faurecia vise ainsi "un développement soutenu à la fois en Chine, premier marché automobile mondial, et en Corée du Sud". Les ventes réalisées en Asie doivent ainsi représenter 20 % du chiffre d'affaires en 2016.

Investor Day 12 Novembre 2012 FINAL

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle