Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Faurecia s’allie pour attaquer le marché du véhicule autonome

,

Publié le

Faurecia s’allie pour attaquer le marché du véhicule autonome

L’union fait la force. Pour attaquer le marché prometteur des véhicules autonomes, l’équipementier français Faurecia a conclu en mai un partenariat stratégique avec son homologue allemand ZF dans l’objectif de développer « des technologies de rupture et différenciatrices pour l’intérieur et la sécurité des véhicules » sans conducteur. « Le véhicule autonome conduit à réinventer la sécurité à bord, détaille Patrick Koller, le PDG de Faurecia. Dans le futur, les sièges n’occuperont plus une position statique par rapport à la route. Il ne sera plus possible de localiser les ceintures de sécurité ou les airbags de manière fixe. Cela suppose de proposer de nouvelles solutions à nos clients. » Avec de nombreuses contraintes à prendre en compte : transformation rapide de l’objet automobile, intrusion récente de nouveaux acteurs sur le marché ou encore, pour les équipementiers, nécessité de proposer des offres de systèmes de plus en plus complets pour rester dans la course. « Notre partenariat avec ZF nous permet de répondre au double besoin de vitesse et d’efficacité, analyse Patrick Koller. Nous échangeons sur nos hypothèses et contraintes. Cela nous permet d’avancer plus vite et de réaliser des économies, en n’ayant par exemple qu’une série de tests de validation. Nos entreprises ont des niveaux d’intimité différents selon leurs clients. Grâce aux solutions développées avec ZF, nous serons plus convaincants sur le plan commercial. » Au salon automobile de Francfort, les deux équipementiers présentent en septembre les premiers produits issus de leur collaboration, à peine quatre mois après l’annonce officielle de leur partenariat. Un record de vitesse et une pratique du partenariat de plus en plus fréquente, aussi bien chez les équipementiers que chez les constructeurs auto. Toujours en France, Valeo a souhaité pousser plus loin le partenariat en créant un joint-venture avec Siemens. Opérationnel depuis décembre 2016, celui-ci a déjà accumulé plus de 3 milliards d’euros de commandes au premier semestre 2017.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus