Faurecia quasi désendetté signe de bons résultats en 2015

L’équipementier automobile a présenté le 11 février 2016 son bilan annuel. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il est bon : avec un chiffre d’affaires en hausse de +5,2% à taux de change et périmètre constants à 20,69 milliards d’euros, l’entreprise connait une croissance supérieure à la production automobile mondiale (+1,5%). La marge opérationnelle progresse de 31% pour atteindre 913 millions d’euros et le résultat net bondit de 173% par rapport à l’année dernière et s’établit à 370 millions d’euros. « En 2015, Faurecia a enregistré une performance solide, avec une dynamique confirmée au second semestre, explique Yann Delabrière, PDG de l’entreprise. En décembre 2015, Faurecia a annoncé la cession d’Automotive Exteriors, une étape décisive pour le recentrage de son portefeuille. Cette décision améliore notre flexibilité financière pour accélérer les investissements dans des technologies à haute valeur ajoutée. »

Une dette presque éliminée. En effet, le 14 décembre dernier, le groupe avait annoncé avoir signé un protocole avec Plastic Omnium portant sur la cession de l’essentiel de l’activité Automotive Exteriors (lire ici). Une vente, d’un montant de 665 millions d’euros, encore soumise à l’aval de l’autorité européenne de la concurrence qui ne devrait être effective qu’au second semestre 2016. Le PDG a surtout appuyé ses propos sur une dette "quasi" éliminée, à 963 millions d’euros, en baisse de 425 millions d’euros par rapport à décembre 2014. Une opération très rentable pour le groupe qui souhaite recentrer son portefeuille sur trois activités où l’entreprise fait partie du Top 3 mondial : Intérieurs, Systèmes de contrôle des émissions et Sièges. « C’était la plus petite division du groupe, la moins rentable, très consommatrice de capital et trop centrée sur l’Europe », confirme le PDG. Faurecia met d’ailleurs l’accent sur le marché nord américain avec une rentabilité supérieure à 5% au second semestre, dépassant déjà l’objectif de 2016. Mais le groupe n’a pas pour autant voulu prendre trop de risques et prévoit pour 2016 une croissance très modérée de la production automobile mondiale et une croissance de son CA comprise entre 1 et 3% (à taux de change et périmètre constants). Une vision un peu frileuse du marché et des ambitions du groupe qui a été accueillie froidement par le marché boursier, Faurecia voyant sa cote plonger de 8% hier, suite à la présentation des résultats.

Sujets associés

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES WEBINARS

  • Inscription 100% Gratuite
  • Alertes email avant le webinar
  • Zone de chat pour vos questions
  • Mise à disposition du replay
+ 50 Replays disponibles
3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

17 juin 21 10h30 - 45 min

3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

Proposé par Plastiques & Caoutchoucs

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Plasturgie

Système de séchage

KOCH-TECHNIK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - Banyuls-sur-Mer

Création d'un pavillon d'accueil au centre régional de la Sommellerie

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS