Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Faurecia plus exigeant face aux constructeurs

Pauline Ducamp ,

Publié le

L’équipementier compte désormais se montrer plus sélectif sur les clients comme sur les commandes pour privilégier les programmes les plus rentables.

Faurecia plus exigeant face aux constructeurs © D.R

"Nous pouvons augmenter nos exigences vis-à-vis des constructeurs". C’est par ces mots que Yann Delabrière, PDG de Faurecia, a résumé sa nouvelle politique commerciale. L’équipementier français compte désormais se montrer plus sélectif sur les prises de commandes. Les programmes et constructeurs qui représentent de réelles perspectives de croissance et de marges seront privilégiés par Faurecia. "Notre environnement a changé et cela nous permet de changer les curseurs de place dans nos relations avec nos clients", a ajouté Yann Delabrière.

Amélioration de la compétitivité

Le patron de Faurecia explique cette évolution par un constat simple : les équipementiers qui présentent de réelles solutions technologiques et un fonctionnement global sont les mieux adaptés au marché automobile mondial. Et peuvent donc utiliser ces atouts pour consolider leurs positions face à leurs clients. "Le contexte commercial nous est favorable, reprend Yann Delabrière. Les phénomènes de globalisation et d’accélération tendent à concentrer le marché et les opportunités sur les équipementiers qui peuvent répondre à ces tendances. Notre position compétitive s’est améliorée".

Concrètement, Faurecia a détaillé ce changement de position enclenchée en début d’année. L’équipementier souhaite raccourcir auprès des constructeurs les délais d’amortissement des coûts de développement qu’ils supportent. "Nous essayons aussi d’augmenter les paiements en cash" a souligné Yann Delabrière.

Du premium au low-cost

Faurecia se refuse cependant à donner les constructeurs ou marchés privilégiés désormais. L’équipementier a simplement précisé que le premium représentait 30% de cette activité et qu’il continuerait de se développer selon le potentiel de ces constructeurs. Faurecia a aussi rappelé qu’il était partenaire de Dacia. "Nissan et Ford soutiennent aussi beaucoup notre développement, a rappelé Yann Delabrière. Hyundai est également un élément important pour nous".

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle