Faurecia fait une croix sur Saint-Nicolas-de-Redon

Social

Partager

L'équipementier automobile Faurecia fait une croix sur son usine de Saint-Nicolas-d-Redon (Loire-Atlantique). L'annonce a été faite lors d'un comité d'entreprise qui s'est tenu jeudi 10 juillet, selon un représentant CGT. « Ils nous ont dit qu'on ne s'appellera plus Faurecia en 2011 ».

Spécialisé dans les armatures métalliques de sièges, le site emploie 416 personnes dont 290 salariés permanents. Deux tiers de son activité dépendent de Toyota et, selon la direction, le constructeur japonais aurait préféré confier à sa filiale Boshoku la nouvelle génération de produits. Le personnel de Saint-Nicolas-de-Redon s'attendait à des suppressions d'emplois après avoir été informé que les deux autres clients, Citroën et Renault, cesseraient leurs commandes en 2009.

« Il est trop facile de faire porter sur Toyota la responsabilité de la décision, indique le délégué syndical. De toute façon, la volonté du groupe est de faire mourir l'usine ». Lequel délégué établit directement un lien avec l'annonce concomitante de la cession par Faurecia de sa filiale Sieto à Somain (Nord) au même Boshoku : situé en aval de la chaîne, le site de Sieto reçoit les armatures métalliques fabriquées à Saint-Nicolas de Redon pour les opérations de garnissage. Quant à la promesse de Faurecia de travailler à des solutions de reprise, la CGT estime qu'elle a été faite « simplement pour tenter de nous rassurer ».

Jacques Le Brigand, en Pays de la Loire

Retrouvez le classement 2007-2008 des 3 600 premiers sites de production implantés en France dans notre hors-série annuel « L'Atlas des Usines » de L'Usine Nouvelle, actuellement en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez ici.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS