Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Faurecia est en mesure de faire une "acquisition significative"

Julie Thoin-Bousquié , ,

Publié le , mis à jour le 30/08/2017 À 09H36

Faurecia réfléchit à procéder à une acquisition significative, après avoir vendu à Plastic Omnium son activité parechocs. 

Faurecia est en mesure de faire une acquisition significative
Faurecia est en mesure actuellement de procéder à une acquisition significative, a déclaré mardi Patrick Koller (photo), directeur général de l'équipementier automobile. /Photo d'acrhives/REUTERS/Philippe Wojazer
© Philippe Wojazer

Faurecia réfléchit à se doter d’une nouvelle corde à son arc. L’équipementier français, qui ne possède à l’heure actuelle plus que trois cœurs de métier – les sièges, les intérieurs et le contrôle des émissions, baptisé "mobilité propre" – a évoqué au cours d’un déjeuner de presse la possibilité de se doter d’un quatrième secteur d’activité. "Faurecia a retrouvé des marges de manœuvre, on est aujourd'hui capable de faire une acquisition significative et donc il est de notre devoir de faire en sorte de s'y intéresser et de préparer le futur de cette société", a indiqué Patrick Koller, directeur général de l'équipementier.

Un groupe désendetté

Plusieurs options devraient être présentées en octobre au conseil d'administration en matière de croissance externe, dont la possibilité d'ajouter un nouveau secteur. Le dirigeant franco-allemand a précisé que le nouveau métier devrait toutefois "s’inscrire dans la génétique" du groupe Faurecia, sans que rien ne semble tranché pour l’heure, rapporte Les Echos. En mars, l’équipementier a finalisé le rachat progressif de la branche Automotive de Parrot afin de pouvoir accélérer notamment sur la partie infotainment dans le véhicule. Un créneau sur lequel le groupe veut se positionner, puisqu’il a également pris une participation majoritaire en juillet dans un acteur chinois, Jiangxi Coagent Electronics.

Mais Faurecia travaille aussi sur les véhicules à hydrogène, par exemple. Pour développer et fabriquer des réservoirs d’hydrogène, le groupe a ainsi acquis un accès exclusif à la propriété intellectuelle et au savoir-faire industriel de Stelia Aerospace Composites. C’est que le groupe peut désormais se le permettre. Après avec la vente l’an dernier de son activité de pare-chocs à Plastic Omnium pour 665 millions d’euros, Faurecia s’est débarrassé de sa dette et en a profité pour regonfler sa rentabilité, un point faible historique du groupe en comparaison de ses concurrents Valeo ou même Plastic Omnium.

Julie Thoin-Bousquié avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle