Faurecia confirme ses objectifs malgré le coup de froid en Chine

PARIS (Reuters) - Faurecia confirmera à la fin du mois ses objectifs annuels malgré le coup de froid persistant sur le marché automobile chinois, a déclaré le directeur général de l'équipementier automobile.
Partager
Faurecia confirme ses objectifs malgré le coup de froid en Chine
Faurecia confirmera à la fin du mois ses objectifs annuels malgré le coup de froid persistant sur le marché automobile chinois, a déclaré le directeur général de l'équipementier automobile. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

"Nous avons confirmé notre guidance et nous continuerons à confirmer notre guidance pour cette année", a dit Patrick Koller lors d'une table ronde organisée mardi soir par le média Mobility TV.

"Il y a un ralentissement de l'industrie automobile, en particulier en Chine. Je pense que sur le moyen terme, le potentiel de la Chine reste vrai. Mais ce qui m'inquiète, c'est de ne pas savoir quand cette crise va s'arrêter", a-t-il ajouté.

Faurecia, détenu à 46,34% par PSA, compte plus de 50 usines sur le sol chinois, où il réalise environ 18% de son chiffre d'affaires.

Le groupe publiera ses résultats semestriels mardi 23 juillet. Ses dernières prévisions annuelles, fondées sur l'hypothèse d'un recul de la production automobile mondiale de 1% en 2019 par rapport à 2018, donnaient une croissance organique des ventes supérieure de 150 à 350 points de base à la production mondiale, une hausse du résultat opérationnel en valeur et une marge opérationnelle supérieure ou égale à 7%, consolidation de Clarion incluse.

S'il a repris plus de 11% en Bourse depuis le début de l'année, l'équipementier, à l'instar de la plupart de ses homologues de l'automobile, a effacé plus de 49% de sa valeur l'an dernier, plombé par le retournement du marché chinois, le difficile passage aux normes d'homologation WLTP en Europe et les tensions commerciales avec les Etats-Unis.

"Il y a un désengagement des investisseurs de l'automobile actuellement (...) car il y a beaucoup d'incertitudes sur les nouvelles technologies", a poursuivi Patrick Koller. "Il va falloir qu'on attende un retour de ces investisseurs qui, je l'espère, vont se rendre compte de l'intérêt de l'automobile d'ici quelque temps."

(Gilles Guillaume, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS