Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Faurecia à bord des prototypes 2 litres aux 100 de Renault et PSA

Frédéric Parisot , , , ,

Publié le

L’équipementier français Faurecia a contribué à l’élaboration des projets PSA et Renault de véhicules consommant moins de 2 litres aux 100 km. La 208 Hybrid Air 2L et l’Eolab adoptent notamment des éléments de structure en carbone réalisés par Faurecia, ainsi que des systèmes d’échappement innovants.

Faurecia à bord des prototypes 2 litres aux 100 de Renault et PSA © DR

La 208 Hybrid Air 2L de Peugeot et l’Eolab de Renault comptent parmi les stars de ce Mondial 2014. Pour arriver à des consommations inférieures à 2 litres aux 100 km, elles font la part belle aux matériaux composites. Et Faurecia (18 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013 pour 97 500 personnes) n’y est pas étranger.

L’équipementier français a développé avec PSA le hayon arrière de la 208 Hybrid Air 2L. "Ce hayon en fibre de carbone diminue le poids de 8 kg par rapport à une pièce traditionnelle, et participe à réduire d’un gramme les émissions de CO2", assure le PDG de Faurecia Yann Delabrière. Sur l’Eolab, le groupe a fourni un plancher intégralement en composites, à base de résine polyamide et renforts en fibre de verre. Résultat : 16,5 kg en moins sur la balance. Certes, remplacer la fibre de verre par de la fibre de carbone aurait pu doubler cette réduction de poids. "Mais le carbone reste un matériau cher, et il vaut mieux le réserver uniquement aux pièces qui sont soumises à de fortes contraintes mécaniques", rappelle Christophe Aufrère, en charge de la stratégie technologique du groupe Renault.

Sièges et échappement plus légers

La division sièges de Faurecia a aussi été mise à contribution pour l’Eolab. Les matériaux utilisés pour ces sièges (acier, aluminium et magnésium) apportent une réduction de poids de 11 kilogrammes par rapport à des sièges traditionnels. Quant à leur architecture, elle permet une réduction de l’encombrement de 30 millimètres.

Enfin, les deux prototypes disposent de systèmes d’échappement élaborés par Faurecia. Sur la Peugeot, les développements ont été concentrés uniquement sur la réduction de poids. En revanche, la Renault embarque la dernière nouveauté de Faurecia : le Compact Exhaust System. Un pot d’échappement plus court de 1,5 mètre qu’un pot classique, et qui fait appel à deux nouvelles technologies de Faurecia : le EHRS (Exhaust heat recovery system, ou système de récupération de la chaleur des gaz d’échappement), qui permet de chauffer le moteur et l’habitacle sans diminuer l’énergie de traction, ainsi qu’un nouveau résonateur en composite polyamide. Il apporte une réduction importante des vibrations, et améliore donc le confort acoustique, tout en étant 50 % plus léger qu’un résonateur en métal.

Frédéric Parisot, en direct du Mondial de l'auto

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle