L'Usine Aéro

Farnborough 2012 : Boeing pulvérise Airbus avec 37 milliards de dollars de commandes

Elodie Vallerey , , , ,

Publié le

Si Airbus a survolé le salon 2011 du Bourget côté ventes, l'Airshow de Farnborough a été synonyme de commandes record pour son concurrent Boeing.

Farnborough 2012 : Boeing pulvérise Airbus avec 37 milliards de dollars de commandes

C'était écrit et annoncé. Boeing surpasse largement Airbus dans la course aux commandes lors du salon aéronautique de Farnborough, dont la phase "business" s'est terminée le 12 juillet.

Boeing cartonne avec son 737 MAX

Et Boeing a clôturé son exercice avec une annonce fracassante : la compagnie aérienne américaine United Airlines a passé commande de 150 avions monocouloirs 737 au constructeur de Chicago, pour un montant au prix catalogue qui atteint 14,7 milliards de dollars. En détail, United entrera en possession de 100 737 MAX 9, la version remotorisée du modèle le plus vendu de Boeing, et de 50 737-900ER NG à rayon d'action étendu. Un véritable succès pour la famille des 737, dont la firme a désormais vendu le 10 000ème exemplaire.

Une commande gargantuesque qui vient gonfler les chiffres de vente du constructeur américain à Farnborough : 37 milliards de dollars de commandes et d'engagements pour 396 avions, a annoncé Ray Conner, le directeur de la branche commerciale de Boeing. Jeudi, Boeing avait déjà annoncé la vente de 30 737 au loueur Avolon, dont 20 MAX.

Airbus plafonne à 115 commandes

De son côté, l'Européen Airbus n'a pas transformé l'essai du salon du Bourget 2011. Le sacre de l'A320neo consommé, la filiale d'EADS savait qu'elle pourrait difficilement rivaliser avec les commandes potentielles suscitées par le 737 MAX de son rival historique.

L'avionneur de Toulouse a annoncé 16,9 milliards de dollars engrangés par les commandes et engagements à Farnborough 2012. Les contrats portent sur un total de 115 avions (dont 54 fermes) de trois familles différentes : le moyen-courrier A320, le long-courriers A330 et futur long-courrier A350.

"Le marché s'est un peu ralenti mais notre objectif reste inchangé et je pense que nous avons de bonnes chances de l'atteindre", a déclaré le directeur commercial, John Leahy, lors d'une conférence de presse. Sur les journées de mercredi 11 et jeudi 12 juillet, Airbus a tout de même signé d'importants accords de vente : 36 A320 au Chinois Calc (pour 3,1 milliards de dollars), 10 A330 à l'Américain CIT dont 5 modernisés (2,3 milliards) 10 A320neo à la Libanaise Middle East Airlines (1 milliard), 20 A321 à la Russe UTair (2,07 milliards), 9 A330 au consortium Sud-américain Synergy Aerospace (1,9 milliard), 15 A320neo à l'Irlandais Avolon (1,45 milliard).

ATR, Bombardier et Mitsubishi s'en sortent bien

Les petits poucets de l'aéronautique mondiale ont eux aussi réussi à garnir leurs carnets de commandes réjouissantes.

Bombardier tire son épingle du jeu en binôme mené par Airbus et Boeing. L'avionneur canadien est parvenu à vendre sa future CSeries avec des commandes de 15 appareils pour un client anonyme (pour 1 milliard de dollars), et 20 à destination de la compagnie lettone AirBaltic (1,57 milliard). La compagnie canadienne Jazz Air a, elle, décidé de transformer 6 de ses 15 options sur des Q400 NextGen de Bombardier en commandes fermes (189 millions de dollars).

Le constructeur franco-italien ATR repart avec des contrats pour 557,7 millions de dollars au prix catalogue, pour 24 appareils de transport régional. Son modèle 72-600 fait le plein avec 8 appareils pour TransAsia, 2 pour Lao Airlines et pour ALC, et 11 pour un client qui a souhaité rester anonyme. Il vend aussi un 42-600 à Nordic Aviation Capital.

Le Japonais Mitsubishi signe une belle commande de 100 de ses MRJ avec la compagnie aérienne américaine SkyWest Airlines.

Bonne opération également pour les motoristes à Farnborough : CFM International, co-entreprise entre Snecma (Safran) et General Electric, a annoncé avoir presque doublé son carnet de commandes pour 2012 et signé un contrat de maintenance d'une durée de douze ans avec la compagnie aérienne américaine United Airlines.

 

Toute info sur le salon aéronautique de Farnborough

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte