Fanuc, des robots intelligents

Si les bras robotisés ont de nombreuses qualités, l’intelligence n’est pas leur fort. Derrière toutes leurs opérations, il faut un technicien pour programmer chaque mouvement, chaque trajectoire. Mais de nouvelles générations d’outils leur permettent de gagner en autonomie et en précision. Fanuc, géant de la robotique industrielle, applique en interne toutes les solutions qui figurent à son catalogue. Dans son usine d’Oshino-Mura, au Japon, les pièces sont fabriquées par des robots qui se pilotent tout seuls, ou presque. Le bras LRM200iD, chargé des opérations d’ébavurage notamment, regroupe tout ce qui se fait de mieux en matière d’intelligence embarquée. La tâche qui lui incombe est des plus complexes. Il s’agit d’ébavurer des pièces de fonderie qui sortent d’usinage, sachant que certaines d’entre elles sont uniques, et que toutes arrivent sans ordre prédéfini et selon des orientations différentes.

Pour saisir les éléments à usiner, le robot dispose d’une caméra hybride : un capteur de vision sert à identifier la position de la pièce, et un laser mesure la distance à laquelle elle se trouve (indispensable pour fermer les mâchoires de la pince au bon moment). Ensuite, le robot la place sur un support d’usinage universel et la caméra lui permet alors de détecter l’arête à ébavurer. Elle utilise un algorithme de traitement d’image qui différencie les parties brutes de fonderie des parties usinées. C’est là que le calculateur interne de la machine-outil entre vraiment en action. À partir de la forme de l’arête détectée par la caméra, le robot va générer la trajectoire à suivre lors de l’ébavurage.

"C’est une grande avancée en matière de robotique, confirme Nicolas Couche, chef produits chez Fanuc. Avec cette technologie, le temps de programmation est complètement annulé et les gains sont énormes." Mais ce n’est pas fini. Si la trajectoire calculée automatiquement fait gagner du temps, elle ne garantit pas pour autant des pièces conformes. Quelle que soit la résolution de la caméra, l’image capturée présente forcément des parasites qui peuvent être pris à tort pour des bavures. Ainsi, pour que l’ébavurage soit bon du premier coup et pour que l’on n’envoie pas de pièces au rebut, le bras-robot dispose d’un capteur d’efforts trois axes. "Ce dernier compense les erreurs de la caméra et corrige les petites erreurs de trajectoire. Si la bavure est plus importante que prévu, il est capable d’indiquer au robot de refaire plusieurs passes, poursuit Nicolas Couche. C’est une sécurité, car nous ne voulons pas abîmer ces pièces qui coûtent cher. Depuis trois ans environ que nous appliquons ces technologies en interne, nous avons pratiquement éliminé tous les rebuts en production."

F. P.

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie

Amélioration continue

LE SUR MESURE INDUSTRIEL

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - ONERA

Etudes, fabrication et installation d'une centrale d'air sur le site du Fauga-Mauzac (31)

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS