FagorBrandt redémarre partiellement ses usines françaises

Le fabricant d'électroménager FagorBrandt rappelle 400 salariés pour relancer les sites d'Orléans, Vendôme, Aizenay, et La Roche-sur-Yon, arrêtés depuis octobre.

Partager
FagorBrandt redémarre partiellement ses usines françaises

Les quatre usines françaises de FagorBrandt vont redémarrer partiellement à partir du 17 décembre. Le fabricant d'électroménager, dont la branche française a été placée en redressement judiciaire le 7 novembre, doit ce nouveau départ aux prêts relais, concédés par les banques à l'entreprise et à une libération de stocks gagés, pour un montant total de 14 millions d'euros.

Il bénéficie aussi d'un prêt de 10 millions émanant du Fonds de développement économique et social. En Vendée, 70 salariés sur 106 regagnent le site d'Aizenay (micro-ondes). A La Roche-sur-Yon, on redémarre les productions de lave-linge et sèche-linge avec 130 personnes sur 339. Ils seront 150 sur 523 à retravailler à Orléans, où l'on fabrique des fours et des tables à induction. L'usine de Vendôme redémarre, elle, avec 50 de ses 221 salariés sur des productions associées.

Parallèlement, la limite de dépôts des offres, initialement fixée au 13 décembre, est repoussée au 17 janvier pour un examen par le tribunal mi-février, la reprise effective étant prévue pour mars. Le ministère du Redressement productif évoque des "marques d'intérêt sérieuses". Arnaud Montebourg est attendu le 19 décembre prochain sur le site d'Orléans.

Emmanuel Guimard

0 Commentaire

FagorBrandt redémarre partiellement ses usines françaises

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS