Quotidien des Usines

FagorBrandt : la meilleure offre de reprise sauverait 1 200 emplois sur 1 800

, ,

Publié le

Quatre offres sont en lice pour la reprise de FagorBrandt. Le mieux disant conserverait 1 200 emplois sur les 1 800 que compte en France le groupe d’électroménager. Les noms seront dévoilés le mercredi 22 janvier.

FagorBrandt : la meilleure offre de reprise sauverait 1 200 emplois sur 1 800 © D.R.

Selon la CGT, la meilleure offre de reprise pour FagorBrandt porterait sur 1 200 emplois sur les 1 800 que compte en France ce groupe d’électroménager, placé en redressement judiciaire en novembre dernier. Une deuxième offre concernerait 700 à 1 000 personnes tandis que deux autres dossiers, dont l’un porté par un financier, ne concerneraient que des sites isolés et seulement 200 personnes. L’information a été délivrée le 18 janvier par le délégué syndical CGT Philippe Bréger, devant l’usine de la Roche-sur-Yon.

28 manifestations d'intérêt

Les candidats à la reprise avaient jusqu’au 17 janvier à 17 heures pour déposer une offre formelle, la reprise effective étant attendue en mars. Le responsable syndical a cependant exprimé sa déception de ne pas connaître le nom des repreneurs, l’administrateur judiciaire ne souhaitant pas donner l’information avant le comité central d'entreprise du 22 janvier. Une réunion des élus locaux et régionaux concernés par le dossier suivra, le 23 janvier, au ministère du redressement productif.

Au total, 28 groupes se sont manifestés, quatre ayant finalement été retenus par l’administrateur judicaire, qui a précisé aux syndicats que l’offre portant le plus d’emplois est également la plus avancée.

la rumeur cevital

FagorBrandt, emploie 1 800 personnes en France, dont 1 200 sur ses quatre sites industriels (Aizenay, La Roche-sur-Yon, Orléans et Vendôme) récemment relancés partiellement grâce à l’aide de l’Etat et des banques. Parmi les repreneurs, la rumeur porte le nom du conglomérat algérien Cevital, qui compte près de 13 000 salariés dans plusieurs secteurs industriels (menuiserie, agro-alimentaire, électroménager…). Il fut le repreneur en juin dernier de l'entreprise de menuiseries PVC Oxxo, basée à Cluny (Saône-et-Loire).

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte