Quotidien des Usines

FagorBrandt : l'identité des quatre repreneurs potentiels dévoilée

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

Les quatre offres de reprise de FagorBrandt ont été brièvement présentées en comité d’entreprise le 22 janvier. La plus large émane bien du groupe algérien Cévital, qui propose de reprendre 1200 salariés sur quatre sites.

FagorBrandt : l'identité des quatre repreneurs potentiels dévoilée

Si les grands groupes d’électroménager ne sont pas intéressés par FagorBrandt, quatre offres de reprise ont été retenues par l’administrateur judiciaire. Elles ont été brièvement présentées aux salariés lors d’un comité d’entreprise le 22 janvier.

la rumeur cevital confirmée

C’est bien le groupe algérien Cevital qui est derrière l’offre de reprise la plus large, ont confirmé la CGT et la CFE-CGC à l’issue de la réunion. Elle porte sur quatre sites (les usines d’Orléans et Vendôme, en région Centre, ainsi que le siège social de Rueil Malmaison et le site de service après-vente de Cergy-Pontoise). L’industriel propose de reprendre 1 200  salariés sur 1 800. A l'origine orienté sur la construction métallique, ce groupe, dont le siège social est situé à  Kouba, près d'Alger, s'est diversifié dans l'agroalimentaire, l'horticulture, l'importation de véhicules et d'engins de travaux publics, le transport maritime. Il a repris en juin 2013 le fabricant français de portes et fenêtres en PVC pour le logement collectif Oxxo.

Trois autres offres plus modestes

Deuxième offre la plus importante, celle du fonds d’investissement américain Sun Capital, qui concerne le site d’Orléans, le siège social et le SAV. 700 à 1000 salariés seraient conservés.

Deux autres offres partielles ont été présentées : le fabricant de moteurs Selni, qui doit reprendre le site ardennais d'Electrolux, est intéressé par l’usine de La Roche-sur-Yon, où il conserverait 249 salariés (sur 339), tout comme l’entreprise de plasturgie Variance technologie. Outre le site vendéen, cette dernière offre englobe le site d’Aizenay, et ne sauverait que 207 emplois (sur les 440 que comptent les deux usines).

Les candidats à la reprise présenteront leurs offres plus en détail lors d’un nouveau comité d’entreprise la semaine prochaine. D'ici là, ils auront la possibilité d'affiner et améliorer leurs propositions.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte