FagorBrandt, Goodyear Amiens-Nord, dépense publique, débat sur les ondes : la revue de presse de l’industrie

Sylvain Arnulf

Publié le

L’actualité sociale est chargée ce 23 janvier. La fin du conflit à l’usine Goodyear Amiens-Nord ouvre la porte à un retour de Titan, tandis qu’à FagorBrandt, les quatre repreneurs potentiels sont désormais connus. Egalement dans l’actualité : la réunion du premier conseil stratégique de la dépense publique et l’examen d’un projet de loi sur les ondes électromégnétiques.

FagorBrandt : les offres de reprise peuvent-elles être combinées ?

Les syndicats de FagorBrandt connaissent désormais l’identité des quatre repreneurs potentiels. Si l’offre du groupe algérien Cevital est la mieux-disante socialement (avec quatre des six sites repris et 1200 emplois préservés), elle oublie les deux usines vendéennes. Deux offres partielles se concentrent justement sur ce pôle vendéen. Peut-on imaginer une combinaison d’offres ? Oui, espère Le Parisien. "Une complémentarité entre Cevital et Selni nous paraît possible", explique Christian Legay, délégué CFE-CGC qui veut essayer d'amener le groupe algérien "à se positionner sur La Roche-sur-Yon également". "Potentiellement on pourrait espérer sauver 1.400-1.500 postes", ajoute-t-il.

"On pourrait rassembler des offres pour faire quelque chose de très positif socialement", qui "ne serait pas la catastrophe qu'on aurait pu croire", espère Nathalie Pillet (CFTC). On en saura plus la semaine prochaine : un nouveau comité d’entreprise doit se réunir.

Goodyear Amiens-Nord : l’hypothèse Titan resurgit

La fin du conflit dans l’usine Goodyear Amiens-Nord ouvre-t-elle la voie à un retour de Maurice Taylor, PDG de Titan, dans ce dossier ? Oui, répond ce dernier dans une interview à RTL. "Arnaud Montebourg croit comme moi que ça vaut vraiment le coup pour Titan, pour notre entreprise, d'investir et de réussir dans le marché du pneu en France, explique-t-il au micro de RTL. On en a parlé et je pense qu'il comprend tous les aspects de l'affaire. Je pense qu'il essaye de faire de son mieux et on a hâte de se mettre d'accord et de s'asseoir autour d'un bon verre de vin français". Maurice Taylor se dit prêt à investir à long terme en France. "Si Goodyear prend contact avec nous à propos de ce qu'on avait prévu à l'origine et si ça peut marcher, oui", répond l'industriel.

Le gouvernement à la chasse aux économies

 

 

Pour financer son futur pacte de compétitivité et d’éventuelles baisses d’impôts, le gouvernement se lance dans la chasse aux économies. Le premier conseil stratégique de la dépense publique se réunit aujourd’hui à l’Elysée. "Après les 15 milliards d’économies du budget 2014, 50 milliards sont à trouver pour les années 2015 à 2017, sans compter le financement des baisses de charges promises aux entreprises..." rappelle le quotidien Les Echos. Les coups de rabot ne peuvent plus suffire, juge le journal économique, qui cite un proche du président : "Il n’y a plus beaucoup de gras". "50 milliards, ça ne va pas se trouver sous les sabots d’un cheval", lâche un autre. "Toutes les dépenses, toutes les politiques, toutes les structures seront concernées", a prévenu François Hollande, pour qui "l’Etat montera l’exemple". Le Chef de l’Etat a prévu de réforme le mille-feuille territorial et de mettre à contribution la sécurité sociale.

Débat sur les ondes à l’Assemblée

 

 

Une proposition de loi, proposant de limiter l’exposition aux ondes, est débattue aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Le Parisien en fait sa une sous le titre : "Prudence sur les ondes". "Une proposition que le gouvernement soutient mais qui ne satisfait pas vraiment les militants anti-ondes qui souhaitent aller plus loin, estimant qu'au-delà d'un principe de modération il faudrait instaurer en quelque sorte un principe de précaution", précise Le Parisien.

Sylvain Arnulf

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte