FagorBrandt demande un délai de quinze jours pour les repreneurs

Alors que les dossiers de reprise doivent être remis aujourd'hui 10 février 2014, le groupe électroménager demande deux semaines supplémentaires. Le PDG de Variance, Francis Perrin, revient sur sa décision de jeter l'éponge.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

FagorBrandt demande un délai de quinze jours pour les repreneurs

FagorBrandt et ses administrateurs judiciaires veulent solliciter le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) à la prochaine audience du 13 février 2014, afin d'obtenir un report de quinze jours pour l’examen des offres. "Ce délai, compatible avec les contraintes de l’entreprise, doit permettre aux candidats à la reprise de compléter et améliorer leur projet de reprise, en coordination également avec les organes de la procédure hors de France, pour trouver des solutions communes", dit le communiqué.

"Je n'ai pas retiré mon offre mais je n'ai pas pu la compléter"

Cette démarche fait suite aux déclarations de Francis Perrin, PDG de Variance Technologies, intéressé par les usines vendéennes (lave-linge, sèche-linge, micro-ondes). Le matin du 7 février 2014, le patron de ce groupe mayennais annonçait qu'il jetait l'éponge avant d'indiquer, dans l'après-midi, qu'il défendrait finalement cette semaine une offre de reprise "incomplète". "Je n'ai pas retiré mon offre mais je n'ai pas pu la compléter", tempère à présent le dirigeant confirmant son incapacité à respecter le délai imposé par l’administratrice judiciaire, à savoir le lundi 10 février, pour boucler son dossier et répondre aux questions du tribunal. Il estime qu’il lui faut un mois supplémentaire.

Francis Perrin assume son "coup de gueule". "Je n'ai pas les prix de revient des produits, je n'ai pas eu, avec le marketing, la gamme de produits qui peuvent être validés...", explique-t-il, soulignant avoir déposé une première proposition dès le 6 novembre 2013 et n'avoir pu joindre la direction de FagorBrandt pour avoir des informations que le 24 janvier 2014. Il comptait sur un éventuel accord avec Cevital pour améliorer son offre initiale pour le sauvetage de 207 emplois sur 440.

Emmanuel Guimard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS