Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Fagor proche du dépôt de bilan

Sylvain Arnulf , , ,

Publié le

Le groupe électroménager espagnol Fagor doit trouver un accord d'ici quatre mois avec ses créanciers sous peine de déposer le bilan. Deux usines françaises sont concernées par des mesures de chômage technique.

Fagor proche du dépôt de bilan

Ambiance glaciale chez le fabricant de réfrigérateurs Fagor. Le groupe espagnol, navire amiral de la coopérative basque de Mondragon, est en grandes difficultés. Il a annoncé dans un communiqué avoir "informé le tribunal de commerce de Saint-Sébastien du début des négociations pour parvenir à un accord anticipé de restructuration de la dette". Celle-ci  atteindrait 800 millions d'euros selon les médias espagnols.
"A partir de ce moment, l'entreprise dispose d'un délai allant jusqu'à quatre mois pour utiliser les moyens de négociation nécessaires afin de parvenir à un accord avec ses créanciers (...), le gouvernement basque, les banques et le reste des créanciers pour affronter les paiements immédiats qui permettraient de normaliser l'activité de Fagor", a expliqué la société.

chute des ventes

Fagor subit de plein fouet la crise qui touche l'Espagne. Le cinquième fabricant européen d'électroménager, employant 5 700 personnes, a essuyé une perte de 60 millions d'euros au premier trimestre 2013, trois fois plus qu'au premier semestre 2012, et son chiffre d'affaires a chuté de 19% à 491 millions. Il compte treize usines dans cinq pays : Espagne, France, Pologne, Maroc et Chine.

les usines françaises au chômage technique

Plus de 200 salariés, sur 340, de l'usine Fagor de La Roche-sur-Yon sont en chômage technique depuis le 15 octobre. Ces mesures de chômage partiel, prévues jusqu'au 25 octobre, sont liées au manque de pièces nécessaires à la fabrication de matériel électro-ménager en raison de factures non payées aux fournisseurs. L'autre usine vendéenne, celle d'Aizenay, sera dans la même situation à partir du lundi 24 octobre. On ignore si la crise aura des conséquences sur les trois autres sites français de Fagor à Lyon, Orléans et Vendôme.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

17/10/2013 - 21h02 -

FAGOR BRANDT c'est fini ! La dette aux fournisseurs de 800 millions euros est trop importante pour pouvoir être remboursé dans un délai de 4 mois. La faillite du groupe FAGOR BRANDT est assurée avec à la clé des centaines d'ouvriers sans emploi. Notre Saint MONTEBOURG fera t'il quelques chose pour les 4 usines Françaises du groupe ???? Saint MONTEBOURG, priez pour nous !!!
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle