Face, je gagne ; pile, tu perds : le bonus-malus, c'est la quadrature du cercle !

Le système de bonus-malus sur les contrats courts revient sur le devant de la scène pour sept secteurs dont celui de la « Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique et d’autres produits minéraux non métalliques ». Analyse de Thierry Charles, directeur des Affaires publiques & compliance de Polyvia.

Partager
Face, je gagne ; pile, tu perds : le bonus-malus, c'est la quadrature du cercle !

Alors que le gouvernement vient d’annoncer la réactivation du système de « bonus-malus » sur les cotisations patronales d’assurance chômage pour le 1er septembre 2022, l’Inspection générale interministérielle du secteur social (Igas) et l’Inspection générale des finances (IGF) doivent remettre un rapport à la suite du « cavalier législatif » sur les enjeux et les conséquences du « bonus-malus ». Pour mémoire, le Conseil d’État avait annulé , pour une question de procédure, les articles du décret du 26 juillet 2019 portant sur le « bonus-malus » sectoriel.

Il s’agit d’inciter les entreprises à proposer davantage de CDI et à rallonger la durée des CDD, plutôt que de recourir à des missions d’intérim ou des CDD très courts, résumaient les ministres Élisabeth Borne, Bruno Le Maire et Olivier Dussopt, dans la lettre de mission transmise le 9 octobre 2020 à l’Igas et à l’IGF.

Rappelons que l’Igas réalise des missions de contrôle, d’audit, d’expertise et d’évaluation, elle conseille les pouvoirs publics et apporte son concours à la conception et à la conduite de réformes.

La mission de l’Igas-IGF relative au « bonus-malus » sur les contributions patronales d’assurance chômage consistait, d’une part, à trouver des pistes d’amélioration « en termes de simplicité de gestion », et d’autre part, à travailler sur la « maille à retenir pour définir les secteurs » concernés par le bonus-malus, les dispositions initialement prévues étant considérées comme trop larges.

Il convient en effet de déterminer le bon niveau de maille, permettant d’atteindre l’objectif de changement de comportement des employeurs tout en tenant compte des contraintes économiques et juridiques existantes.

La mission devait également identifier toutes les pistes d’amélioration du « bonus-malus », notamment en termes de simplicité de gestion et s’interroger sur la pertinence des bornes plancher et plafond qui délimitent la modulation du taux de contribution (dans sa version originelle, le bonus-malus prévoyait un taux de cotisation employeurs compris entre 3 et 5,05 %).

Enfin la mission devait plancher sur « des pistes d’ajustement automatique ou de modifications temporaires, permettant de neutraliser (…) les effets d’un évènement exceptionnel comme l’épidémie de Covid-19 sur les taux de séparation ».

Lors de ses auditions, il a été souligné par les branches professionnelles certaines aberrations comme le fait qu’une même entreprise serait concernée par le malus pour une partie de son activité mais pas pour l’autre en fonction des codes NAF.

Par ailleurs, dans la perspective d’un malus, il serait plus intéressant de faire appel à l’intérim (les agences d’intérim n’étant pas soumises au malus) ou à des salariés détachés !

Si, à ce jour le rapport de la mission Igas-IGF n’a pas été rendu public, il est probable que les conclusions ont été présentées au cabinet d’Élisabeth Borne pour nourrir les discussions de la concertation tripartite en cours sur les règles d’assurance chômage censées entrer en vigueur le 1er avril 2021.

Reste que prétendre inventer un nouveau mode de régulation économique des contrats courts, sans contraindre les entreprises et en préservant l’assurance chômage, c’est chercher à résoudre la quadrature du cercle.

Thierry Charles Directeur des Affaires publiques & compliance de Polyvia Docteur en droit Membre du « Cercle Montesquieu »

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES WEBINARS

  • Inscription 100% Gratuite
  • Alertes email avant le webinar
  • Zone de chat pour vos questions
  • Mise à disposition du replay
+ 50 Replays disponibles
3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

17 juin 21 10h30 - 45 min

3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

Proposé par Plastiques & Caoutchoucs

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Plasturgie

Système de séchage

KOCH-TECHNIK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

07 - Joyeuse

Installation et maintenance de vidéoprotection sur la ville

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS