Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Face au mouvement des gilets jaunes, le gouvernement enterre (provisoirement) la vignette poids-lourds

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

L'annonce de la création d'une vignette poids-lourds, envisagée par le gouvernement pour financer l’entretien des infrastructures routières,est reportée.  Le gouvernement veut éviter que les routiers ne rejoignent le mouvement des "gilets jaunes".  

Face au mouvement des gilets jaunes, le gouvernement enterre (provisoirement) la vignette poids-lourds
Pas de vignette poids-lourd jusqu'à nouvel ordre : le gouvernement ne veut pas fâcher les routiers et les voir rejoindre le mouvement des "gilets jaunes".
© Flickr - JPC24M - c.c

Des chauffeurs routiers qui rejoignent le mouvement des "gilets jaunes" et bloquent le pays ? L’hypothèse fait frémir dans les rangs du gouvernement. Alors, pour éviter de jeter de l’huile sur le feu, l’exécutif aurait décidé de repousser l’annonce de la création d’une vignette poids-lourd. La mesure devait entrer en vigueur en 2020. Elle est repoussée jusqu’à nouvel ordre mais pas abandonnée, indique France Info.

En octobre, la ministre des Transports disait être favorable à une telle mesure. "Au moment où on veut avoir une fiscalité écologique, il est légitime de se poser la question de la participation des poids lourds, et notamment des poids lourds en transit, au financement de nos infrastructures", avait elle déclaré. Cette taxe devait rapporter 500 millions d’euros par an et financer l’entretien du réseau routier.

Le gouvernement s’est engagé à augmenter progressivement les crédits alloués aux travaux routiers durant le quinquennat, dans un contexte de vieillissement des infrastructures.

Un nouveau cap pour la transition écologique annoncé le 27 novembre

Le gouvernement doit procéder à plusieurs annonces dans les prochains jours pour  tenter de calmer la fronde des "gilets jaunes", qui prévoient une nouvelle mobilisation d'ampleur le 24 novembre. Mardi 27 novembre, Emmanuel Macron doit présenter un "nouveau cap" pour la transition écologique, avec des mesures d'accompagnement pour la rendre plus "acceptable et démocratique". Il prononcera un discours devant les membres du Conseil national de la transition écologique, puis François de Rugy détaillera l'ensemble des mesures. 

Le gouvernement dévoilera à cette occasion sa stratégie énergétique pour les dix ans à venir (la PPE, programmation pluriannuelle de l'énergie), assortie de sa stratégie nationale bas carbone.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

23/11/2018 - 11h25 -

C'est idiot d'abandonner une vignette qu'on aurait pu donner gratuitement à ceux qui payent leurs impôts sur le territoire et faire payer ceux qui ne font que le traverser ? Ainsi ils concurrencent nos entreprises en nous laissant les chômeurs , utilisent nos infrastructures , les dégrades,sans rien nous devoir ? C'est une belle idée que l'Europe ! Vraiment nous n'avons pas à nous plaindre de la façon dont nos gouvernants qu'on paye à prix d'or, nous défendent !
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle