Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Face à la sécheresse, de nouvelles mesures en faveur des agriculteurs européens

Franck Stassi , , ,

Publié le

La Commission européenne assouplit certaines exigences environnementales afin d’accroître la disponibilité du fourrage dans un contexte de faibles précipitations.

Face à la sécheresse, de nouvelles mesures en faveur des agriculteurs européens
La réduction des stocks d'aliments pour animaux affecte les éleveurs, reconnaît la Commission européenne.
© 4028mdk09 - c.c

La Commission européenne a annoncé, jeudi 30 août, de nouvelles mesures destinées à accroître la disponibilité des ressources fourragères pour le bétail. "Nous prenons aujourd'hui des mesures supplémentaires qui devraient permettre de soulager plus encore les agriculteurs européens qui font face à une pénurie d'aliments pour leurs animaux", a indiqué le commissaire à l’Agriculture, Phil Hogan, suite à l’épisode de sécheresse qui a affecté de nombreux pays ces derniers mois.

Les agriculteurs pourront considérer les cultures d’hiver, habituellement semées à l’automne, comme des cultures intermédiaires (implantées entre la récolte d’une culture principale et le semis de la culture suivante) si elles sont utilisées pour des pâturages ou pour produire du fourrage ; et ne semer qu’une seule espèce de cultures intermédiaires – et non un mélange de variétés – aux mêmes conditions. Le dessèchement des sols complique les semis des cultures intermédiaires. La durée de ces dernières pourra être réduite afin de ne pas trop décaler les semis d’hiver.

De premières mesures prises au début du mois

Ces annonces complètent la panoplie de mesures prises au début du mois d’août. Les paiements européens aux agriculteurs au titre du développement rural seront également avancés à la mi-octobre, contre décembre initialement. Certaines exigences liées, dans le cadre de la Politique agricole commune, au "verdissement" des terres, pourront aussi être assouplies afin d’utiliser certaines parcelles en jachère pour produire des aliments destinés au bétail. Seize Etats membres ont demandé à bénéficier de ces mesures.

D’après le service statistique de la Commission européenne, les rendements céréaliers baisseraient en moyenne de 4,8% par rapport à la moyenne quinquennale. Le blé et le seigle constitueraient les cultures les plus touchées. En France, la période juin-juillet-août a représenté le deuxième été le plus chaud depuis 1990 (derrière celui de 2003). En Suède, les champs n’ont reçu que 12% du volume de précipitations habituelles, tandis que la Lettonie et la Lituanie ont déclenché, par endroits, des mesures d’urgence pour aider leurs agriculteurs.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle