Face à la "crise du siècle", l'UE menace d'interdire les exportations de vaccins vers le Royaume-Uni

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne a menacé mercredi d'interdire les exportations de vaccins contre le COVID-19 vers la Grande-Bretagne afin de préserver les rares doses destinées à ses propres citoyens, alors qu’une troisième vague menace de compromettre les plans de relance du secteur touristique.
Face à la
L'Union européenne a menacé mercredi d'interdire les exportations de vaccins contre le COVID-19 vers la Grande-Bretagne afin de préserver les rares doses destinées à ses propres citoyens, alors qu’une troisième vague menace de compromettre les plans de relance du secteur touristique. /Photo March 17, 2021. John Thys /Pool via REUTERS

Alors que plus de 550.000 Européens sont morts des suites du COVID-19 et que moins d'un dixième de la population de l'Union a été vacciné, Ursula Von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a fait savoir que la situation épidémiologique s'aggravait.

"Nous devons faire face à la crise du siècle", a-t-elle déclaré à la presse.

"Nous voyons une troisième vague se profiler dans les États membres, et nous savons que nous devons accélérer le programme de vaccination." Ursula Von der Leyen a expliqué que les échanges avec les États-Unis étaient fluides, mais a exprimé sa frustration quant au manque de livraisons de la part d'AstraZeneca depuis la Grande-Bretagne, alors que 10 millions de doses avaient été acheminées depuis les usines européennes vers l'ancien État membre.

"Nous attendons toujours des doses en provenance du Royaume-Uni", a ajouté Von der Leyen.

"Si la situation n'évolue pas, nous allons devoir réfléchir à la manière de rendre les exportations vers les pays producteurs de vaccins dépendantes de leur degré d'ouverture. Nous allons réfléchir au fait de savoir si les exportations vers des pays qui ont des taux de vaccination plus élevés que le nôtre sont toujours proportionnées."

PRÊTS POUR L’ÉTÉ ?

Ces déclarations de la présidente de la Commission européenne interviennent après que six pays de l'UE ont fait part de leurs préoccupations quant à d'éventuelles lacunes dans la distribution des vaccins entre les États membres et alors qu'AstraZeneca a reconnu qu’il ne pourrait pas tenir ses objectifs de livraison.

Pour compliquer un peu plus la situation, plusieurs pays de l'UE, dont l'Allemagne, la France et l'Italie ont suspendu lundi l'administration du vaccin contre le COVID-19 développé par AstraZeneca dans l'attente jeudi d’une annonce de l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Cette situation menace le projet de la Commission européenne de lancer un "certificat vert", qui permettra de déterminer si un citoyen européen a été vacciné, testé ou est guéri du COVID-19, et qui a pour but de permettre de voyager de nouveau librement au sein de l’Europe.

Les pays du sud de l'UE, très dépendants du tourisme, et les autres partisans d’un passeport vaccinal espèrent que ce certificat sera adopté d’ici juin et qu'il sera mis en ligne à temps pour la haute saison. Cependant, des pays comme la France, la Belgique et l'Allemagne ont exprimé un certain scepticisme.

Aboutir à une position commune pour les 450 millions de citoyens européens ne sera ainsi pas une tâche aisée pour les 27 pays membres, dans ce contexte de défiance vis-à-vis des vaccins et de difficultés d'approvisionnement.

(Gabriela Baczynska, Philip Blenkinsop et Sabine Siebold, version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS