Face à la crise, comment Renault se restructure

Le 28 mai, Renault dévoilait à ses syndicats les détails d'un plan d'économies de 2 milliards d'euros, prévoyant des fermetures d'usines, suppressions d'emplois et transferts d'activités en France. Les discussions se poursuivent lors d'un Comité économique et social le 29 septembre. Comment Renault en est-il arrivé là et ces mesures lui permettront-elles de se relancer ? Notre dossier.

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Face à la crise, comment Renault se restructure

DANS CE DOSSIER

Partager

[Carte] Où sont situés les sites français de production et d'ingénierie de Renault
"Renault a besoin d’un nettoyage profond pour repartir", estime Patrick Pélata
Le nouveau plan pour sauver l’Alliance Renault-Nissan
Produire uniquement de l'électrique en France, une stratégie "suicidaire" selon la CGT Renault
Renault envisage de transférer l'assemblage de Maubeuge à Douai, Emmanuel Macron réclame des "garanties" au constructeur
Fermeture d’usines, synergies… Semaine cruciale pour Renault et l’Alliance
Renault, au ralenti, attend le feu vert de l’État
Choisy, Dieppe, Flins… Renault va-t-il fermer des usines en France ?
Clap de fin pour l'iconique Espace de Renault ?
[Vidéo] Suivez en direct l'annonce du plan de restructuration de Renault
Arrêt de travail symbolique au Centre technique de Lardy de Renault
1 500 emplois supprimés dans l’ingénierie de Renault en France, 2 100 dans la production
Renault veut multiplier par quatre la production de véhicules électriques en France
Pourquoi les syndicats de Renault ont voté contre le plan d’économies

ÉVÉNEMENT

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer

WEBINAR

LES DERNIERS DOSSIERS

Les dossiers de l'Usine Nouvelle

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE