Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Face à la concurrence, Nissan dévoile une nouvelle version de sa Leaf

Julie Thoin-Bousquié , , , ,

Publié le

Alors que la Model 3 de Tesla doit inonder le marché de l'électrique, Nissan dote sa nouvelle Leaf d'une autonomie accrue. 

Face à la concurrence, Nissan dévoile une nouvelle version de sa Leaf
La nouvelle Nissan Leaf a vu son autonomie augmenter.
© Nissan/DR

Le partenaire de Renault veut garder coûte que coûte son avance dans un marché sur lequel il a été pionnier, en lançant en 2010 sa première Leaf. Nissan a lancé mercredi 6 septembre une nouvelle version de son emblématique voiture électrique, dotée d’une plus grande autonomie. Ce véhicule affiche une autonomie de 378 kilomètres en cycle théorique NEDC. L’équivalent en conditions réelles de 240 kilomètres, selon les estimations de l’autorité américaine de régulation de l’environnement. Un progrès par rapport à sa prédécesseure, qui totalisait 250 kilomètres en NEDC, soit autour de 170 kilomètres au quotidien.

Le constructeur japonais ne compte toutefois pas s’arrêter en si bon chemin. Le successeur de Carlos Ghosn chez Nissan, Hiroto Saikawa, a indiqué à l’occasion du lancement de ce nouveau modèle qu’une version encore plus performante devrait voir le jour à partir de 2018. Grâce à une batterie de 60 kWh (contre 40 kWh sur la déclinaison lancée mercredi), le nouveau véhicule pourrait parcourir "plus de 300 miles", l’équivalent de 480 kilomètres en une seule charge, promet le directeur général de Nissan.

Concurrence accrue sur l'électrique abordable

Avec cette nouvelle version plus performante, Nissan espère regagner du terrain. Le groupe s'est fixé comme objectif de vendre au moins 90 000 exemplaires par an de cette nouvelle Leaf, "doublant voire même triplant" selon les zones géographiques les ventes de celle à laquelle elle succède. En 2016, la Leaf aux 250 kilomètres d’autonomie s’était écoulée à 47 000 unités. De quoi permettre à Nissan d’apparaître comme le leader incontesté de la voiture électrique sur le créneau généraliste, avec plus de 280 000 exemplaires vendus depuis sept ans. Avec son allié Renault et sa ZOE, le Japonais a pu même franchir le cap des 300 000 voitures.

Mais, s’il faisait partie à ses débuts des rares acteurs présents sur le créneau de la voiture électrique accessible, Nissan doit désormais affronter une concurrence accrue. Aux Etats-Unis, le fabricant a vu débarquer la Chevrolet Bolt, qui totalise autour de 380 kilomètres d’autonomie en conditions réelles. En Europe, c’est son double, l’Opel Ampera-e, qui offre de telles performances. Objectif pour General Motors – qui a depuis cédé sa marque Opel à PSA : concurrencer Tesla, dont la Model 3 devrait lui permettre de sortir du segment premium sur lequel le constructeur californien s’était positionné pour attaquer le marché de masse… et faire de l’ombre à Nissan ou Renault. Face à ces tous ces nouveaux concurrents, le constructeur japonais met donc le paquet en termes de performances pour séduire le plus grand nombre.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus