Face à la concurrence, les constructeurs indiens Mahindra et Tata investissent

Partager

Les deux constructeurs automobile indiens, Mahindra & Mahindra et Tata Motors, annoncent le même jour de nouveaux investissements destinés à accroître leur production et à faire face à la concurrence.

Mahindra & Mahindra, leader indien des véhicules utilitaires, s'apprête à investir 40 milliards de roupies (soit quelque 630 millions d'euros) dans sa future usine de Chakan, proche de la ville de Pune (Ouest de l'Inde). Cet investissement s'ajoute aux 25 milliards de roupies annoncés précédemment. Objectif : atteindre une capacité de production de 300 000 véhicules sur deux ans. Ce site de production fabriquera des poids lourds et des systèmes d'injection de carburant pour la joint-venture que Mahindra détient avec la filiale de l'américain Navistar, International truck and engine.

En début d'année, Mahindra & Mahindra, qui collabore depuis mai 2007 avec Renault sur la fabrication et la vente de la Logan, s'est retiré d'un projet de joint-venture avec la marque au losange et Nissan. Le groupe indien a également échoué face à son compatriote Tata Motors, dans le rachat de Jaguar et Land Rovers auprès de Ford. D'ici 2010, Mahindra ambitionne de doubler ses ventes en Inde et de quadrupler ses exportations.

De nouveaux modèles pour Tata

De son côté, Tata Motors investira 60 milliards de roupies (près de 945 millions d'euros) sur cinq ans, également à Pune. Tata souhaite y fabriquer de nouveaux modèles et développer une unité de tests de fiabilité. Cet investissement, qui s'additionne au milliard de dollars que sa joint-venture avec Fiat a annoncé la semaine dernière, doit accroître la production de cette usine de 40 % (à plus de 600 000 véhicules par an).

Le directeur général de Tata Motors, Ravi Kant, a reconnu son inquiétude face aux niveaux des taux d'intérêts et des matières premières. « Les choses vont de plus en plus mal. La seule manière de contrebalancer cette tendance est de créer une attente autour de nouveaux produits. Nous allons sortir une nouvelle série de produits pour l'année fiscale à venir, et nous espérons que l'année sera légèrement meilleure pour nous. »

M.M. avec Reuters

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS