Face à des résultats en repli, Total veut céder pour cinq milliards de dollars d'actifs

Suite à des résultats en repli au deuxième trimestre, Total annonce vouloir céder pour cinq milliards de dollars d'actifs d'ici la fin 2020. Objectif, continuer de se concentrer sur des projets à bas coûts.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Face à des résultats en repli, Total veut céder pour cinq milliards de dollars d'actifs
Total annonce vouloir céder pour cinq milliards de dollars d'actifs d'ici la fin 2020

Le géant pétrolier français a publié jeudi 25 juillet des résultats en repli au titre du deuxième trimestre 2019. Pénalisé par le recul des prix du Brent (-7% sur un an), Total a vu son résultat net ajusté reculer de 19% au deuxième trimestre, à 2,9 milliards de dollars. Sa production trimestrielle d'hydrocarbures s'est dans le même temps établie à 2,957 millions de barils équivalent pétrole par jour, en hausse de 9%.

La deuxième compagnie pétrolière européenne (par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell) a également confirmé dans un communiqué ses prévisions annuelles, qui incluent quelque 14 milliards de dollars d'investissements organiques et une croissance de sa production supérieure à 9%.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Total continue de viser pour 2019 des coûts de production de 5,5 dollars par baril équivalent pétrole et un point mort cash organique avant dividende inférieur à 30 dollars par baril (contre moins de 25 dollars à fin juin).

Se concentrer sur des projets à bas coûts

Il a annoncé son intention de céder pour cinq milliards de dollars d'actifs d'ici la fin 2020 pour continuer de se concentrer sur des projets à bas coûts.

A LIRE AUSSI

Le groupe a rappelé que sa politique d'acquisitions, marquée ces derniers mois par un accord avec Occidental en vue de reprendre les actifs d'Anadarko en Afrique, s'accompagnait de cessions d'actifs "à point mort haut" et que son objectif de cinq milliards de dollars de ventes sur 2019-2020 concernerait en majorité le secteur de l'exploration-production.

"L'environnement reste volatil avec une incertitude sur la croissance de la demande d'hydrocarbures liée aux perspectives sur la croissance économique mondiale", a-t-il également souligné.

Total a en outre confirmé sa politique de retour aux actionnaires après avoir racheté pour 760 millions de dollars de ses propres actions au premier semestre, à comparer avec un objectif de 1,5 milliard sur l'ensemble de l'exercice et de 5 milliards sur la période 2018-2020. Il propose un acompte sur dividende trimestriel en hausse de 3,1% à 0,66 euro et vise toujours une augmentation de même ampleur cette année, en ligne avec son objectif de hausse de 10% sur 2018-2020.

avec Reuters (Benjamin Mallet et Bate Felix, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS