Fabrication additive WAAM et usinage cinq axes se combinent dans l'inédite machine de Ginova

La plateforme technologique GINOVA s’est équipée, début février d’un centre d’usinage unique en France. Associant usinage et fabrication additive WAAM, il s’agit d’une approche inédite de procédé hybride additif-soustractif qui va être explorée par les chercheurs.

Partager
Fabrication additive WAAM et usinage cinq axes se combinent dans l'inédite machine de Ginova
Le centre hybride additif-soustractif de la plateforme GINOVA permettra d'effectuer de nombreuses recherches, notamment sur le jumeau numérique pour prédire la qualité des pièces.

Combiner dans une même machine l’usinage cinq axes et la fabrication additive ? Chiche. La plateforme technologique GINOVA du pôle S.mart Grenoble Alpes, regroupant Grenoble INP-UGA, l’Université Grenoble-Alpe et l’Université Mont-Blanc, vient de se doter d’une machine unique en France associant un poste d’usinage et une tête de fabrication additive métal arc-fil (WAAM). « Notre objectif est de pouvoir faire de la fabrication hybride, additive-soustractive, souligne Alain di Donato, responsable technique de la plateforme GINOVA. Nous allons créer des préformes grâce à la fabrication additive WAAM et les usiner finement, aux endroits voulus, pour obtenir des pièces fonctionnelles sans être obligé de changer d’équipement ».

Un portique commun aux deux procédés

Les capacités de la machine sont impressionnantes : un dépôt de fil métallique fondu de l’ordre du millimètre et un usinage au centième de millimètre près. Cet équipement a été imaginé par les chercheurs de la plateforme GINOVA, en collaboration avec la société savoyarde Ratmo.

« Nous sommes partis d’une machine d’usinage existante pour y intégrer une capacité de fabrication additive, explique Alain di Donato. La torche WAAM est un simple outil que la broche peut saisir pour déposer de la matière. Cette tête d’impression est stockée dans une partie dédiée de la machine ». La broche est mise en mouvement grâce à un portique robotisé. Fabrication additive et usinage peuvent donc être réalisés selon les mêmes degrés de liberté : trois axes de translation et deux axes de rotations supplémentaires.


La torche arc-fil WAAM est un outil pouvant être manipulé par la broche du centre

L’équipement sera utilisé essentiellement pour des travaux de recherches et de pédagogie. Les chercheurs vont dans un premier temps travailler sur l’optimisation des trajectoires du portique. Des projets spécifiques, sur lesquels se sont greffés « plusieurs industriels », vont être conduits pour la production de pièces aéronautiques.

Travailler sur le jumeau numérique

A terme, un scanner laser 3D sera installé dans la machine en tant qu’outil supplémentaire. L’objectif est de pouvoir analyser rapidement la pièce en cours de production pour vérifier sa conformité. Un appel à projet sur ce volet est en cours et se terminera dans les prochains mois. Cet équipement permettra également au pôle GINOVA d’explorer le concept de jumeau numérique appliqué à la fabrication additive. Celui-ci servira à effectuer de l’optimisation topologique des pièces mais aussi à prédire la qualité finale de la pièce. « Un enjeu majeur », selon Alain di Donato.

Enfin, Alain di Donato espère pousser encore plus loin ce concept hybride : « Nous allons commencer à travailler sur l’impression laser-fil, une technique moins rapide mais plus précise que le WAAM, précise-t-il. Notre souhait est d’installer une tête laser-fil dans ce centre pour le compléter. Cela va nous permettre de varier les résolutions de fabrication. Le WAAM sera utilisé pour les préformes, le laser-fil pour les détails. » Un procédé 3-en-1 qui pourrait ouvrir la voie à des pièces aux géométries complexes et inédites.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 20/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - NOYON

Fourniture de colis de Noël pour les ainés - année 2022..

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS